Quels acquits depuis 58 ans ?

Pas falifaly du tout en 2018

Comment ça quels acquits depuis 58 ans ? Oui, depuis notre indépendance en 1960, qu’avons nous eu, qu’avons nous créé, qu’avons nous réalisé ?

Et bien euh .. il y a ça ? Euuh, il y a ça aussi non ? Non en fin de compte, ne faisons pas semblant, rien de pérenne n’a été créé en 58 ans. Il n’y a pas eu d’acquits dans ce pays.

Côté infrastructures par exemple, routes, Jirama, nous n’avons fait qu’utiliser ce que les colons nous ont ont laissé, nous n’avons rien créé, rien inventé, rien réalisé depuis. Les délestages non résolus en 6 mois sont bien réels par contre.

Andraso eo Paoly

Et c’est bien ce qui nous caractérise les Malgaches : attendre, attendre qu’on lui offre, attendre qu’on lui donne, attendre qu’on le prenne par la main et qu’on le dirige, attendre qu’on l’assiste. Et de s’offusquer outrageusement quand ce n’est pas le cas.

Ce n’est pas du gasy bashing gratuit que l’on fait aujourd’hui : nous sommes toujours en train de chercher les causes de notre pauvreté. Cette pauvreté matérielle .. mais aussi cette pauvreté spirituelle.

Autre point : on a coutume de dire que tout ceci est la faute des politiciens qui se sont succédés, qui s’en sont mis plein les poches, qui ont tout volé. C’est vrai dans un sens mais de l’autre côté, n’a-t-on pas que les politiciens et les dirigeants que l’on mérite ?

A l’image d’ailleurs des maîtres Fram qui enseignent à des enfants où, pour être très cru dans les propos, des idiots qui enseignent à des imbéciles, on en espère quoi ? L’excellence ? Ces politiciens véreux sont issus du moule local, les chiens ne font pas des chats.

Madagascar, le 5ème pays le plus pauvre au monde

Par ailleurs, essayez de changer 58 ans de mauvaises habitudes ? 58 ans de frustration, de propension au vol, de gabegie.. 58 ans qui ont fait que le ory hava-manana, cette jalousie bien nationale, s’est maintenant érigé en mode de vie.

Voila donc le sombre tableau qui se dresse en cette année 2018. Oui les mots sont crus mais c’est comme ça, il est inutile, autre spécialité bien locale, de se cacher la tête dans le sable, le déni de réalité .. ne changera pas la réalité.

Donc voila toutes nos tares exposées au grand jour. C’est désagréable et rageant de lire tout ça mais il n’y a que la vérité qui blesse. Et cette introspection est nécessaire si l’on souhaite commencer à chercher des solutions. Ou des ébauches de solution tout du moins.

Alors, quelle solution ?

Pour sortir de notre frustration, il n’y a pas 36 solutions : il faut recréer les conditions pour qu’il y ait enfin motif de fierté nationale. J’ai déjà mis le doigt dans une précédente chronique sur nos lacunes en matière de mise en avant de nos olomanga, je ne reviendrai pas dessus.

« Aux grands hommes la patrie reconnaissante »

Et puis commençons enfin à créer ces infrastructures bon sang ! Oui les routes ne se mangent toujours pas mais qu’est-ce que ça pourrait contribuer à nous sortir de notre enclavement bon sang !

Oui nous sommes sur une île mais si en plus si chaque région est repliée sur elle même, sans pouvoir communiquer avec les autres, bonjour le repli communautariste.

Autoroute Tana-Tamatave ? C’est bien mais c’est insuffisant

58 ans de retard. 58 ans de gabegie. 58 ans de m’en foutisme.

L’addition est lourde. En 500 mots et 5 minutes, j’ai dit.

Subscribe
Me notifier des
guest
61 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
angelikademada
4 années plus tôt

Cette pauvreté matérielle .. mais aussi cette pauvreté spirituelle… pauvreté culturelle, pauvreté intellectuelle, pauvreté morale, pauvreté tout court… je ne trouve rien à rajouter.

mpijery
mpijery
4 années plus tôt

J’ai senti aussi que beaucoup de gens semblent fiers(?) d’être pauvres, “majinika” qu’ils disent

banksybeat
banksybeat
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Le moramora n’est pas plus mal si on travaille pour atteindre un objectif faisable. Brusquer les gens comme a fait Ravalomanana ne peut etre apprecie si les gens ne commprennent pas pourquoi ils doivent travailler vite. Par exemple, il est difficile de professionnaliser une armee du jour au lendemain, alors que les membres passent leur temps a se curer le nez dans les garnisons sans objectif aucun. Ca ne peut aboutir qu’a un coup d’etat ou a un 13 mai.

ramatoa
ramatoa
En réponse à  mpijery
4 années plus tôt

et cette façon de parler leur rend toujours ” des mendiants ” car dans leur têtes les autres leur doivent des aident car il sont “madinika” ou ils sont pauvre ou ils sont “malemy”. Donc jusqu’à N génération, les descendants restent des mpangataka et mpitavandra ny hafa
Je ne suis pas riche mais la mentalité qui considère soit même comme pauvre rend une personne irresponsable et à quémander toujours pour avoir une chose, plus facilement, dans la vie

Vzmb
4 années plus tôt

“le ory hava-manana, cette jalousie bien nationale …”, le tia kely, le rasanjy, le fitiavan-tena, … sont bien des mœurs, us et coutumes endémiques de l’île, à travers les ohabolan-drazana. Les 58ans de colonisation ne faisaient que confirmées, matérialisées et ancrées ces pratiques en mode de vie au quotidien 🙁




F
F
4 années plus tôt

Objectivité vraisemblable, analyses pertinentes, j’aurais tendance à en être fatigué.
Une partie de ma famille choisie qui est sur place me confirme les éléments annoncés ici, bien souvent par des silences en réponse à mes questions.
A la lecture de presque toutes les chroniques je suis triste. Bien entendu personne ne me force à venir et revenir sur le site, mais il ne s’agit pas d’une addiction, juste une envie de savoir ce qui se passe dans le pays dans lequel j’ai rêvé pendant toute ma vie professionnelle de terminer mon passage sur terre…
Je viens de rentrer de trois jours chez mon (de fait notre) zanatany de fils qui aimerait bien fermer son établissement en France et en créer un dans son pays natal. Cela fait 18 ans qu’il a repris un hôtel de plein air (AKA camping), mais il se pose des questions…

banksybeat
banksybeat
4 années plus tôt

En malgache et plus largement en Afrique, il y a un adage bien connu qui dit “adidin’izay tafasandratra”. Ceci implique que ceux qui ont reussi ont l’imperieux devoir de tirer les autres vers le haut a commencer par sa propre famille, sa communaute et enfin son pays. Le probleme est que le systeme n’aide pas du tout pour que celui qui a le devoir reussisse sa mission, comme si la communaute n’est pas suffisemment eveillee pour le developpement. Du coup, les elites sont fatigues et en ont marre de tirer. Dans les autres pays, ca marche car celui qui fait l’effort est recompense et reconnu par sa communaute. Nous avons dilapide nos chances pour avancer mais nous avons aussi hypotheque serieusement les chances des prochaines generations. Ca fait tres tres mal.

dep
dep
4 années plus tôt

Nous avons régressé. Tout va mal. Mais dire que “rien de pérenne n’a été créé en 58 ans” est faux. Je ne vais pas les citer mais google est votre ami.

dep
dep
En réponse à  elman
4 années plus tôt

je vais vous citer deux mais il y a d’autres:
L’hôpital HJRA
L’aéroport d’Ivato.
Oui, ces infrastructures n’ont pas été créées pas le colon.




dep
dep
En réponse à  elman
4 années plus tôt

je parle d’infrastructure. Pas de service.

dep
dep
En réponse à  dep
4 années plus tôt

Je reprend votre question ” depuis notre indépendance en 1960, qu’avons nous eu, qu’avons nous créé, qu’avons nous réalisé ?”
Vous avez une partie de la réponse.

dep
dep
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Mais il ne faut pas tout dénigrer. On a eu des dirigeants qui ont eu l’intention de bien construire: prenez le cas de Ravalomanana.




mpijery
mpijery
En réponse à  elman
4 années plus tôt

oh non! et mes hopitaly manara-penitra alors?

dep
dep
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Mais ça marchait! Ces infrastructures ont été bien conçu et le service marchait très bien. Mais après c’est la gabegie qui règne. Ainsi, d’après vous, la construction de world trade center a été du gaspillage?

dep
dep
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Mais il ne tient qu’à vous que ce soit perenne: une fois élu président, vous n’avez qu’à virer cette racaille et vous aurez un service correct!




dep
dep
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Bon courage 🙂

Ralek
En réponse à  dep
4 années plus tôt

Attendez, 1 aéroport et 1 hôpital, en 58 ans?
Vous êtes sérieux?
là où les autres pays en voie de développement ou développé ont créée des milliers de kilomètres de routes, des dizaines d’hôpitaux, des centaines de bâtiments.
C’est sûr qu’on ne peut pas dire qu’on a rien fait. Mais on se contente de peu, là où on peut dire qu’on peut mieux faire.
Joli!!

Debile Profond 2.1.5 ™
En réponse à  elman
4 années plus tôt

La seule route a deux voies chez moi a normalement max 90 KM/h a toujours été sur beaucoup de tronçons limitée a 70 -50- et 30 km/h, juste +- 3 Km a 90 sur une distance de 15 km …




Ralek
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Avec régulateur de vitesse c’est encore pire! certes on va vite et on est constant mais on s’endort aussi!

Debile Profond 2.1.5 ™
En réponse à  Debile Profond 2.1.5 ™
4 années plus tôt

correction: 1 voie dans chaque sens

Ralek
En réponse à  elman
4 années plus tôt

C’est pour ça que beaucoup de gens râle car représente beaucoup! Presque toutes les routes nationales sont comme ça. Cela représente pas mal, ce sont les liens entre les moyennes villes et les petites villes.

Ralek
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Au temps pour moi, je voulais dire, nationales ET départementales.
http://routes.wikia.com/wiki/Longueur_du_r%C3%A9seau_routier_fran%C3%A7ais

dep
dep
En réponse à  Ralek
4 années plus tôt

Non. Relisez bien le post.




Je comprends pas et...
Je comprends pas et...
4 années plus tôt

J’ai un bug au niveau de l’affichage. Il y a une répétition de la bannière en bas d’article qui couvre le reste du texte. 🙁

Ravoatabia
Ravoatabia
4 années plus tôt

Vous êtes né après 1972 et vous n’aviez vu que la saleté et la misère dans notre pays. Mais je peux vous dire qu’on vivait bien à Madagascar du temps de Tsiranana, le pays était propre et il y avait de l’ordre dans la cité.
Puis arrivent les gauchistes à 2 balles tels Manandafy, Mahaleo, Andriamanjato, Ratsiraka pour tout casser avec leurs idées pourries.

Ralek
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Vous m’avez enlevez les mots.. euh… les haricots de la bouche! 😀

mpijery
mpijery
En réponse à  Ravoatabia
4 années plus tôt

C’est surtout Ratsiraka avec son socialisme (à deux balles?) qui a empiré la situation: ça a duré 16 ans quand même.
Et puis on a raté le coche plusieurs fois pour faire une véritable refondation (1972-1991-2001-2009)




dep
dep
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Pour rappel, c’est pendant son mandat que sont apparus les 4mi.

ravoama
ravoama
En réponse à  mpijery
4 années plus tôt

25 taona ka, raha kaotina koa izy niverina t@ 1995. isika gasy koa somary tsy misaina izay ihany ! mbola nofidiana indray ilay olona efa nampadohalika ( tsy mandohalika intsony aza fa efa tena mirefarefa @ tany) ilay nosy kely. Mba mamaky any ity site ity ve zao i ngahy Deba Ratsy Iraka, na mba farafaratsiny izy koa moa jamba raha teo dia mba tokony Sophie Zanany no mba mampamaky azy !! @ zay mba ho tonga saina ingahy Contre Amiraly e fa tsy manamarin-tena lava zao tsy misy farany

kof
kof
4 années plus tôt

Des acquits? Aucun ou presque. Par contre des biens mal acquis ça oui il y en a eu à profusion.

Les français ont fait infiniment plus pour les malgaches et le pays en 60 ans de colonisation que nous pour nous-même en 58 ans d’indépendance alors qu’ils étaient censés nous mépriser. ça dit quoi de nous qui n’avons rien fait pour nous en autant de temps?

Ralek
En réponse à  kof
4 années plus tôt

Vous savez, quand un blanc ose dire ça, alors on le taxe de pro-colonisation, raciste ect. Alors que c’est la vérité visible.
Ils nous considéraient comme inférieur à l’époque, ils avaient construit ces infrastructures dans leur propre intérêt, certes… Mais rien ne nous a interdit de faire mieux une fois qu’ils étaient partis.

Ralek
4 années plus tôt

Je ne sais même pas quoi rajouter, tellement elle tape dans le mille cette chronique.
J’en rage! j’en pleure presque!
Mais merde quoi! qu’est-ce qu’ils ont foutu?




D. Oliprane
4 années plus tôt

Peu le savent.
De Gaulle, lors de son discours prononcé à Mahamasina en 58, avait proposé au peuple malgache, en alternative à l’indépendance, une nouvelle base. Comme le souligne cet extrait :

“Ces bases … seront celles d’un régime dans lequel la Métropole et les Territoires d’Outre-Mer, notamment Madagascar, vont se fédérer … à l’intérieur d’une nouvelle organisation politique, économique qui serait en même temps un système de sécurité … Votre Ile n’y est pas contrainte. Dans cinq semaines, le choix lui sera donnée ou bien d’établir avec la Métropole et les autres Territoires, la Communauté dont je parle, ou bien de séparer son sort de celui de la France et des autres Territoires. Si Madagascar, comme je le crois et l’espère décide par le vote … de constituer cette communauté, alors L’AVENIR, UN GRAND AVENIR NOUS SERA OUVERT A TOUS.”

La messe est dite.
De Gaulle aurait prévu le Brexit.
De Gaulle a averti à contrario, qu’en coupant le cordon avec la France, Madagascar ne retirerait aucun “acquits”.

Et nous connaissons la suite.

Sur 2.159.478 inscrits, 1.361.801 votèrent “oui” et 391.166 “non”, 385.839 “abstentionistes”.
Estimant une population malgache à plus de dix millions d’individus à cette époque, l’indépendance a été acquise pour moins de 10 % de la population.
L’histoire est faite d’ironie. Seule une proportion de 10 % a choisi pour la République libre alors que la France était prête à les accueillir au sein de leur Territoire d’Outre Mer, De Gaulle allant même jusqu’à espérer dans son discours que Madagascar choisisse de figurer parmi les TOM.
Imaginez Madagascar ressemblant à La Nouvelle Calédonie ou à la Polynésie.
Non n’imaginez pas, ça fait trop mal, surtout en ces moments difficiles.

Ralek
En réponse à  D. Oliprane
4 années plus tôt

Oui ça fait mal, mais le mal est fait et on ne va pas regarder dans le rétroviseur. Les malgaches de l’époque ne pouvaient pas imaginer qu’ils étaient dans des meilleurs conditions qu’actuel. Le plus important pour eux c’était de se libérer de ce joug français. Ils ne connaissaient pas le prix.
Par contre, ceux qui ont pris les commandes après (1972), eux sont les premiers coupables!

D. Oliprane
En réponse à  Ralek
4 années plus tôt

« L’indépendance est un soleil avorté. J’ai mal à notre désir de liberté, mal à nos velléités d’autonomie. » Marc Alexandre Oho Bambe

kof
kof
En réponse à  D. Oliprane
4 années plus tôt

Pour ma part il y a beaucoup de provocations dans mes propos dans le but de souligner l’absurdité de la situation du pays mais en vrai je ne regrette pas l’indépendance. Je regrette ce que nous en avons fait.

rnaivos
4 années plus tôt

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre assertion, disant que rien n’a été fait depuis 58 ans.

Plusieurs choses ont été fait et ou initié par chaque gouvernant successif,

– Universités dans chaque province , Jirama Andekaleka, les usines à Outrances … pour Ratsiraka
– Les routes by pass, avenue de l’Europe, routes nationaux pour Ra8
– Les hopitaly manarampenitra et antsonjobe pour Andry
– euhhh … Les panneaux solaire pour Hery (désolé je n’ai pas trouvé d’autres)

Le problème c’est que ce n’est pas suffisant compte tenu de la démographie et plus grave à chaque alternance tout nouveau dirigeant se préoccupe de repartir à zéro sans penser à entretenir ce qui a été réalisé auparavant. Dès fois même on detruit et on brule carrément ce qui aurait du être considérer comme acquis (RNM 2009 / Hotel de ville 1972 …).

Raitra
Raitra
4 années plus tôt

Une des plus importantes choses à laquelle je reproche aux hvm, c’est que j’arrive presque à regretter l’ère de l’amiral qui a entre autres réalisés :
– Andekaleka, et on l’a reproché à l’époque de voir trop grand parce que la consommation de Tana correspondait à une seule des 4 centrales
– Fanalamanga : quelques 150 000 hectares de pin, la relance des campagnes anti feu de brousse (izay mandoro tanety mandoro ny Tanindrazana..) et la relance des campagnes de reboisement. Les pins de Fanalamanga étaient destinés à une usine de pate à papier mais il se trouvait que l’essence choisie n’était pas la meilleure (oui ils se sont rendu compte seulement après des milliers d’hectares de plantés). Maintenant les bois servent à du bois d’œuvre et à faire du charbon. Ce ne sont pas les plans initiaux mais actuellement le charbon de pin évite (ou limite) la déforestation de forêts naturelles.
– Sonapar : il me semble que malgré une politisation de son CA (le plus flagrant c’était Augustin en tant que PCA sous l’ère foza qui a permis de financer pas mal de société des copains et récemment avec un PCA des bleues pour financer le cci Ivato en pure perte pour la francopholie), malgré cette politisation, la Sonapar a pu contribuer au développement de quelques entreprises locales et faire des bénéfices
– Il me semble que c’était pendant son mandat qu’un grand périmètre rizicole a été créé dans l’Alaotra, dans la continuité de ce qui a déjà été fait par les colons et un autre de 20 000 ha dans le sud ouest que les hvm viennent de rénover à grand coup de tamtam
– Pas mal d’unité industrielles ont été créées effectivement dans un esprit de pérennité mais les gestionnaires et la politique en ont fait autrement
– Les universités dans les provinces, les programmes de scolarisation et de création d’écoles.
J’avais tout ça sous la main depuis longtemps mais effectivement ce sera difficile d’en trouver d’autres à part les réalisations sous Ravalo.




kof
kof
En réponse à  Raitra
4 années plus tôt

Quand j’étais en primaire à l’EPP dans les années 80, sous Deba donc, une fois par semaine il y avait distribution de nivaquine. Chaque élève recevait 2 comprimés de nivaquine et devait les prendre sous les yeux de la maîtresse. Impossible d’y échapper. L’état sous Deba assurait encore ses fonctions régaliennes.

Raitra
Raitra
En réponse à  kof
4 années plus tôt

Tout à fait, et je me rappelle aussi des visites du service d’hygiène dans les foyers

kof
kof
En réponse à  Raitra
4 années plus tôt

Épandage de DDT et compagnie. ça fonctionnait à l’époque. D’ailleurs il n’y avait pas de peste.

scab
scab
En réponse à  kof
4 années plus tôt

A diego, à l’ecole des soeurs, nivaquine 1 fois par semaine dans les années 60.
La peste a toujours existé. Sous Ratsiraka, la presse n’avait pas le droit d’en parler

kof
kof
En réponse à  scab
4 années plus tôt

Bien sûr quand je parle de peste, j’entends épidémie de peste, comme il y en a maintenant pratiquement chaque année. La faune sauvage servant de réservoir à la bactérie, il y aura toujours la peste à Mada. Mais ce qui compte c’est l’émergence ou non d’une épidémie. Et un état qui fait son boulot est en mesure d’empêcher une épidémie de peste.

Raitra
Raitra
4 années plus tôt

# Autre point : on a coutume de dire que tout ceci est la faute des politiciens qui se sont succédés, qui s’en sont mis plein les poches, qui ont tout volé. C’est vrai dans un sens mais de l’autre côté, n’a-t-on pas que les politiciens et les dirigeants que l’on mérite ?

Oui effectivement. C’est l’affaire de tous,sinon il ne faudra plus qu’on pleure quand on nous taxe de pays de merde




kof
kof
4 années plus tôt

Et c’est bien ce qui nous caractérise les Malgaches : attendre, attendre qu’on lui offre, attendre qu’on lui donne, attendre qu’on le prenne par la main et qu’on le dirige, attendre qu’on l’assiste. Et de s’offusquer outrageusement quand ce n’est pas le cas.

Je rectifie : Et de s’offusquer outrageusement tous les 8 à 10 ans quand ce n’est pas le cas. 🙂

attendre qu’on le prenne par la main

Yves Duteuil c’est toi? Prendre un enfant par la main…

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles