Sosopourisation maximale !

Beurk

Gné ? Si si, vous allez comprendre un peu plus bas de quoi il en retourne mais croyez-moi, j’ai vécu suffisamment longtemps au pays endémique pour ressentir aujourd’hui ce degré incroyable de ras-le-bol sur place.

Alors, c’est quoi encore le fait divers effroyable du jour ? Et bien vous l’avez peut-être vu passer dans les faits divers, l’histoire se passe donc à Manakara.

Un homme était tranquillement installé chez lui, en début de soirée. Soudain il voit une petite main qui essaie de s’introduire chez lui.

Ni d’une ni de deux l’homme prend une hache… et l’abat rageusement sur la petite main. Ni de trois ni de quatre, hop, la main a été coupée, zay, vita 😯 My god, horrible la photo sur FB.

Et c’est bien de ça dont il s’agit quand je parle de sosopourisation générale ! Tu rames, tu trimes, tu galères.. tu ramènes péniblement des sous chez toi, qui chaque jour qui passe valent de moins en moins grand chose. Bref, tu ne t’enrichis pas, tu t’appauvris, ta vie devient horriblement compliquée. On ne parle même plus des affres de la Jirama, l’eau, l’électricité et toussa.

Et maintenant la cerise sur le gâteau donc : cette petite main qui s’introduit insidieusement chez toi, sanaby, la coupe est pleine, tu vois rouge, tu prends ta hache et on connaît la suite.

Enfin presque toute la suite : au final, la petite main coupée appartenait donc … à un gamin 😯 En voilà un qui se rappellera toute sa vie de sa tentative de larcin.

Donc voilà où nous en sommes en ce 1 décembre 2022. Au pays endémique, ce mois de décembre, comme tous les ans d’ailleurs depuis 2009, sera synonyme d’insécurité maximale. Cambriolages, vols, attaques, pickpockets : c’est le festival de l’insécurité.

En fait je n’ai jamais très bien compris pourquoi : décembre c’est les fêtes de fin d’année, c’est Noël, la nativité et toussa… et donc pour commémorer la naissance du petit Jésus… on vole ? Il y a une logique qui m’échappe.

Pour ma part j’ai déjà fait les frais de ce mois de l’insécurité au pays endémique : une batterie et une autoradio disparues au petit matin. Ça va, je m’en sors pas trop mal, certains ici même ont parlé de moto qui sautait le tamboho 😯

Pour en revenir à la chronique, voilà où vous en êtes. Ras le bol général, la résistance voire la révolte s’organise et tant pis pour les mains hachées, zay tratra dia tratra.

Quand on ne peut plus compter sur les forces de l’ordre ni sur la Justice et bien le raccourci est simple : on se fait justice soi-même. Vous savez comme au Far West, la corde, la plume et le goudron. Au pays endémique une simple hache fera donc l’affaire.

Est-ce que je cautionne toussa ? A 8000 kilomètres difficile de se prononcer mais je comprends trop bien ce ras le bol général. Quand ta vie devient merdi*que chaque jour qui passe, les nerfs deviennent à fleur de peau.

Et un jour, de rage, tu prends donc ta hache.

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
mpijery
mpijery
2 mois plus tôt

 tu prends donc ta hache.

c’est un peu plus radical que prendre sa b* et son couteau 😛

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires