TVA France 2021

Vous croyez que ça paie impôts, taxes et TVA ?

Gné ? Oh, pas d’inquiétude, encore l’une de mes petites illuminations habituelles, qui m’a donc amené à googler très  exactement les termes ci-après : TVA collectée en France 2021 🙂

L’exercice 2021 n’est pas encore  disponible par contre on a les résultats pour 2020 : 212 milliards € tompokolahy sy tompokovavy, kay 😯

Une fois la TVA déductible prise en compte, l’Etat français se retrouve donc avec une TVA nette de près de 150 milliards € dans ses caisses.

Au fait, la TVA c’est quoi plus précisément ?

En tant que client et acheteur, vous n’y faites pas vraiment attention car vous avez simplement un montant total à payer (TTC) de 120€ par exemple. Donc vous payez ses 120€ au vendeur, zay, vita.

Côté vendeur, c’est un peu plus compliqué que cela : il doit d’abord définir un prix hors taxe, par exemple 100€. Sur ce montant, il doit donc ajouter la fameuse TVA, en général de 20%. Donc 100€ × 20% = 20€.

Ça y est notre vendeur peut fixer son prix de vente : 100€ + 20€ = 120€, cqfd.

Et cette TVA s’applique sur toutes les ventes, que ce soient des biens ou des services. Seul son taux est variable, de 5,5 à 20%.

Et le vendeur, dans un État de droit digne de ce nom, doit donc impérativement verser ces 20€ dans les caisses de l’État.

Dernier point à prendre en compte pour terminer de bien comprendre ce mécanisme de la TVA : en tant que commerçant, vous aussi vous payez TTC vos achats professionnels, mais vous pouvez récupérer cette TVA (déductible). Donc, sur 2020 par exemple, vous faites la somme de toute les TVA que vous collectez, vous faites de même pour la TVA déductible, vous faites la différence et vous obtenez donc le montant de la TVA net que vous devez payer à l’Etat.

Bon, où est ce que je veux en venir avec tout ce verbiage ?

En 2020, 150 milliards € de TVA net dans les caisses de l’Etat français donc. Je décompte également 5 milliards € de TVA sur les importations (douanes), je ne sais pas si c’est inclus ou en sus.

Madagascar, je trouve… euh … 350 millions € de TVA pour la même période.. et à peu près le même montant pour la TVA sur les importations en douane.

Et c’est là que vous avez un gros problème

En se basant sur un PIB de 13 milliards de $ annuel, vous devriez vous retrouver, avec une TVA de 20%, dans les … 2,5 milliards de € de TVA ? Mais vous n’en avez que 350 millions, donc Houston il y a vraiment un énorme problème.

Et le problème on sait pertinemment d’où il vient : entre 94 à 96% de l’économie endémique .. est totalement informelle ! Donc qui passe complètement sous les écrans radar. Pas d’impôts, pas de TVA, rien.

Et finalement, c’est bien là l’origine de vos maux : aucune formalisation stricte de votre économie et de vos finances depuis 60 ans ! Et bonjour le cercle vicieux : pas d’impôts et taxes = pas de possibilité d’investir (éducation, santé et toussa) = élevage industriel de pauvres = encore moins d’impôts et taxes = paupérisation systémique et aggravée. Car la démographie elle, elle ne s’arrête pas, bien au contraire.

Donc il faut casser ce cercle et le rendre vertueux. Tu vis dans la cité, tu dois contribuer à la vie de la cité. Et non pas en profiter informellement, en prenant tout mais en ne donnant rien. Oui, même si tu vis avec 2$ par jour, par principe tu devrais verser 0,40$ à l’Etat ou aux collectivités locales.

De l’autre côté, les dirigeants ont un devoir sacré de bonne gestion de ces impôts et taxes payés par les contribuables.

Voila pour la théorie. Dans la pratique, personne depuis 60 ans ne semble avoir trouvé la solution pour que ça fonctionne.

Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rafangy
Rafangy
4 mois plus tôt

Dans la pratique, personne depuis 60 ans ne semble avoir trouvé la solution pour que ça fonctionne.”
cela a bien fonctionné jusqu’au 18 mai 1972, et après, avec ce (maudit )terme majinika, tout est parti en sucette, j’ai connu un grand propriétaire terrien qui ne payait rien du tout parce qu’il est un tantsaha, alors qu’avec ses recoltes de fruits( des wagons entiers), de riz et d’autres, il se faisait de dizaines de millions chaque année alors que le litre d’essence coûtait moins de 500fmg

Nirina
Nirina
4 mois plus tôt

Un exemple européen recent de l’impact l’absence de collecte de TVA (et d’impots de façon générale) est la Grèce qui a fait banqueroute. Bon, comme la Grèce fait partie de l’Union Européenne, elle a été sauvée enfin soutenue.

angady
angady
4 mois plus tôt

le problème se situe dans la conscience des gens. nous voulons tous le beurre et l’argent du beurre. mais ça se comprend aussi, nombreux sont ceux qui se sont formalisé et se sont fait plumer solide. et puis l’opacité de l’administration en elle-même suscite tellement la méfiance.
ce que je trouve aussi aberrant, c’est le gap social. si dans de nombreuses sociétés, on connait le 80-20 ou 90-10 là où on a des dictatures assez solides, mon impression est qu’à Madà, on est carrément dans les 97-3. je parle du rapport où 97% de la population détient 3% des richesses et une frange de 3% de super-riches a le contrôle sur 97% de la masse monétaire. cet écart de richesse fait en sorte que la grande majorité ne produit pas suffisamment de taxes et d’impôts pour faire fonctionner l’appareil d’État.
Malheureusement, ce genre de situation ne se règle pas d’un coup de baguette magique. ça prendrait une révolution et un leadership fort. et il faudrait compter au minimum 30 à 40 ans d’efforts soutenus, n’en déplaise au tgv qui prétendait tout régler le temps d’un mandat.

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles