Vos routes vous appauvrissent

Gné ? Non rien, juste l’illumination du weekend : vos routes à Madagascar, à défaut de pouvoir être mangées, vous appauvrissent plus qu’autre chose.

Ah oui, et d’où vient cette illumination ? Et bien du vécu tout simplement.

A Madagascar, bizarrement, vous êtes toujours en mode réparation. Non, vous ne vous en apercevez pas forcément, mais c’est toujours réparation sur réparation.

Étrangement, un lève-vitre qui tout d’un coup ne marche plus. Suivi d’un bruit bizarre dans le train avant. Clac clac clac. Clong clong clong. Des bruits familiers n’est-ce pas ?

Et puis les choses s’accélèrent. “Ram’s a, maty  ny embrayage“. Ah mince, encore de 1 à 2 millions ar à claquer en perspective ! Un malheur ne venant jamais seul, hop, vous vous retrouvez avec une surchauffe moteur ou encore un petit éclat sur le pare-brise.

Un petit éclat qui va faire son mihitatra. Et qui va inéluctablement conduire au remplacement dudit pare-brise, c’est fou ça.

Donc en résumé, les nécessités de remplacement s’enchaînent les unes après les autres, c’est effarant.

Ce dont je vous parle c’est du vécu. Et je ne parle pas seulement de mes voitures, je vois mon entourage, la famille, les amis : tout le monde est logé à la même enseigne.

En parallèle, je regarde mon petit vécu automobile ici en France, depuis un peu plus de 4 ans. Et là, curieusement, pas de lève vitre à réparer, pas de train avant qui fait clac clac tous les 6 mois, aucun pare-brise qui s’étiole, pas de bricolage ni de bidouillage moteur..

Pour être honnête, le compartiment moteur de l’avion de chasse, j’ai du l’ouvrir combien de fois tout ce temps là ? 2 fois dans mes souvenirs : la première c’était pour passer le karscher dedans car je le trouvais un peu sale, et la deuxième c’était pour vérifier un fusible car j’avais une led qui fonctionnait un peu bizarrement.

Quand au petit hdi, oui l’embrayage remplacé par mes soins à 250 000 kms, rien de choquant ni d’inhabituel.

Zay vita.

Conclusion de tout ceci : vos routes endémiques abîment les voitures. Les trous, les nids de poule (voire de dinosaures) bousillent tout, cqfd.

Multipliez tout ça a l’échelle du pays et vous pouvez mesurer l’appauvrissement global. Tout ce maigre pouvoir d’achat qui passe dans les réparations et les pièces détachées, c’est malheureux. Sauf pour les fournisseurs de pièces détachées bien entendu.

Donc non seulement vous vous tapez des heures d’embouteillage mais en prime, plus vous roulez, plus vous vous appauvrissez.

On se rappelle bien entendu ces crétins qui affirmaient sans vergogne que les routes ne se mangeaient pas. Ces crétins n’auraient jamais pensé une seule seconde que les mauvaises routes pouvaient donc appauvrir mais hélas, je viens donc de démontrer que c’était bien le cas.

Effectivement…

Donc vos routes pourries endémiques abîment bien les voitures. Des voitures quasiment impeccables venant d’ici en Europe, avec 100 000, 200 000 voire 300 000 au compteur, nickel à l’embarquement, hop, quelques mois après avoir roulé à Madagascar, zay, vita, potika ram’s a.

Ah la la, c’est compliqué de barboter dans la misère et la pauvreté n’est ce pas ? Des routes pourries, des belles voitures abîmées, et toujours de plus en de plus de voitures qui débarquent à Tamatave, qui n’iront pas en améliorant les embotaka.

Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rafangy
Rafangy
1 mois plus tôt

“Ces crétins n’auraient jamais pensé une seule seconde que les mauvaises routes pouvaient donc appauvrir mais hélas, je viens donc de démontrer que c’était bien le cas.”
ils sont crétins parce qu’ils ne sont pas eduqués et n’ont pas d’ouverture d’esprit! s’ils ont lu les bd , ils auraient su que le devellopement de l’amerique s’est acceleré avec les chemins de fer, et que le Japon et l’Allemagne se sont reconstruits 15 ans seulement après leur destruction totale grace à leur reseau routier;
quand on est crétin, on le reste toute sa vie

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles