Voter Hery Rajaonarimampianina ? Euh ..

Voeux Iavoloha 2018 - Photo Présidence Madagascar
Voeux Iavoloha 2018 – Photo Présidence Madagascar

En théorie nous devrions donc aller aux urnes pour choisir notre Président de la République cette année 2018. Comme nous sommes censés vivre dans un pays démocratique où la liberté d’expression est autorisée, alors exprimons nous sur la question du jour : « Voter Hery Rajaonarimampianina » ?

Oui, pour quels motifs faudrait-il donner (ou pas) un second mandat à l’actuel Président de la République ?

Aujourd’hui, pas de militantisme, c’est le simple citoyen malgache que je suis qui s’exprime, pour dire ce que ce mandat m’a apporté au quotidien. Un espèce de banc-test, comme on les aime sur actutana 🙂

Les +

Sur le plan politique, Hery Rajaonarimampianina a réussi le pari improbable de mater toute velléité de contestation à son égard. Aucun mouvement dans la rue autorisé, toute tentative de défiler dans la rue a été immédiatement étouffée dans l’oeuf.

Le citoyen non violent que je suis apprécie ce calme, je ne suis pas vraiment fan des rotaka et autres mouvements de déstabilisation politique. On nomme un Président pour 5 ans, et bien que l’on aime ou pas, izy aloa no eo @ pouvoir, n’en déplaise, c’est comme ça. Il faut respecter cette fonction.

La seule réalisation qui me concerne directement et qui m’est utile au quotidien, c’est la rocade de la Francophonie. Gain de temps, rapidité, oui j’utilise fréquemment cette route et j’aime.

Pour le reste, en cinq ans, je ne vois pas d’autres réalisations qui me concerne directement dans mon quotidien. Si à votre niveau vous avez vu d’autres points positifs, n’hésitez pas à en faire part.

Les –

Le premier point noir de ce quinquennat c’est indiscutablement l’insécurité, qui a pris des proportions hors normes. Tout Antananarivo est devenue zone rouge, il n’y a plus d’heure, vous pouvez être attaqué matin, midi ou soir. Chez vous, dans la rue, n’importe où. Des efforts ont été engagés pour renverser la tendance, mais un peu tard à mon avis.

La Jirama

Je n’ironiserai pas sur la promesse non tenue de régler les delestages en 3 mois, je vois que des efforts et des investissements ont été consentis mais là encore, un peu trop tard à mon goût. Par ailleurs, le tournant énergies renouvelables n’a pas encore été réellement pris, le thermique occupe une place encore trop importante.

Economie, social, pauvreté

Ces 3 domaines sont étroitement liés entre eux et malheureusement, en la matière c’est pas terrible du tout ! Le Président est sans doute un bon expert-comptable mais en matière d’incitation et de relance économique, nous sommes loin du compte. Je vois quand même pour cette année 2018 un relèvement du plafond pour l’Impôt Synthétique, enfin une mesure incitative mais je vois aussi que c’est encore bloqué au niveau de la HCC.

Donc peu de créations d’entreprises, d’industries, et donc peu de créations d’emplois. Et donc explosion de la précarité, il suffit de voir le nombre de petits marchands informels dans les rues pour s’en convaincre. Une pauvreté qui explique aussi quelque part l’explosion de l’insécurité.

Sur le registre de la pauvreté, ces 5 dernières années j’ai vu mon pouvoir d’achat fondre comme neige au soleil. Tout est devenu produit de luxe à Madagascar.

L’agriculture

Est-ce encore nécessaire que je rappelle mon image fétiche d’un Président de la République qui va aller prendre son angady dès le premier jour de son mandat, pour aller planter du riz ?

Cela n’a malheureusement pas été le cas et le chiffre de l’importation de riz l’année dernière le prouve bien : plus de 500 000 tonnes de riz importé, quelle aberration bon sang avec les millions d’hectares dont nous disposons. Par ailleurs le Malgache c’est son vary gasy qu’il aime consommer, pas du riz qui vient d’on ne sait où.

Foulpointe ? Ambilobe ? Vohémar ? Non, arts malagasy, route digue

Les routes

La rocade comme je l’ai dis est un véritable plus. Mais à part elle ? L’autoroute vers Tamatave semble n’être qu’une mystification. Pire, le réseau routier existant s’est considérablement dégradé, rebouché à la va vite avec des tips tops qui ne tiennent même pas jusqu’aux premières goutte de pluie. Et encore moins au premier cyclone venu.

Un entourage encombrant

Les scandales n’ont eu de cesse d’émailler ce mandat. On passera sur les robes fruitées, il y a eu beaucoup plus grave et plus spectaculaire comme la rocambolesque évasion sanitaire de Claudine Razaimamonjy, sans parler des frasques du beau-frère.

Que penser aussi de ces conseillers qui ont réussi le temps d’un mandat à se constituer des fortunes indécentes ? Avec des garages qui n’ont rien à envier à ceux d’un quelconque potentat en Arabie Saoudite ? Ce n’est pas du ory hava-manana, c’est une demande d’explications sur tous ces biens mal acquis depuis la Transition. Les commis de l’Etat sont redevables envers le peuple, pas le contraire.

Que dire aussi de l’impunité dont bénéficie ce baron du bois de rose, reconverti en Président des « natifs » de sa région ? Sans parler de tous ces autres barons du bois de rose, la plupart millionnaires en euros et qui ne sont nullement inquiétés à ce jour ?

La corruption

Est-ce encore utile d’en parler ? Le PRM l’a évoqué dans son discours de ce début d’année 2018 mais dans les faits, on n’a pas ressenti une ferme volonté du Président de lutter contre ce fléau. Des gestes forts, des gros poissons qui tombent. Il est vrai qu’avec un entourage aussi encombrant, il ne doit pas être très aisé de jongler avec tout ça ?

Les faibles résultats du Bianco ces dernières années démontrent bien cette cruelle réalité.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Subscribe
Me notifier des
guest
53 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Tabraka
Tabraka
3 années plus tôt

Le PM en fonction est citée dans le dossier Claudine. Et il va gérer l’assainissement de l’administration et la lutte contre la corruption. Le top de la rigolade 2017-2018

Raleva
Raleva
En réponse à  Tabraka
3 années plus tôt

Remarques : tokony tsy mifampitantana mandeha tapis rouge misy honneur. On dirait que je vois un tapis à la place du fruit de saison ?

rafangy
rafangy
En réponse à  Raleva
3 années plus tôt

qui connait le directeur de protocole de mampiesona?ou il est aussi a l image de son chef? Rakotosihanaka, lui etait un crac

TheWatchDog
TheWatchDog
3 années plus tôt

Si Ra8 ne se présente pas (ou qu’on l’empêche de se présenter), je préfèrerai encore voter pour Rajao que pour Rajoelina!
Quand Rajoelina est parvenu au pouvoir, il a hérité d’une économie saine et solide, les caisses de l’Etat étaient pleines, les indicateurs montraient que le pays avançait lentement mais surement vers le développement.
Quand il a quitté le pouvoir, il n’a laissé que ruine et désolation. Sa seule ambition a été de détruire le peu que ses précédesseurs ont construit et de vendre pour une bouchée de pain tout ce qu’il y avait au pays aux étrangers.
Ce n’est pas très étonnant si Rajao n’a pas pu faire grand chose pendant ces 5 années: il a passé son temps à combler tous les trous béants laissés par Rajoelina et à essayer de résoudre au jour le jour les problèmes causés par Rajoelina. Ce n’est que maintenant que la plupart des indicateurs sont revenus à 0 … Mais bon, Rajao l’a bien cherché: lui aussi il faisait partie des putschistes de 2009!

Raleva
Raleva
En réponse à  TheWatchDog
3 années plus tôt

C’est ça le piège. On ne va pas s’engouffrer dedans.

rafangy
rafangy
En réponse à  elman
3 années plus tôt

les 40% c est pour les 10 000 seulement ! par pour tous les 25 millions!

Raleva
Raleva
En réponse à  rafangy
3 années plus tôt

Oui, le pib est tellement faible, que même avec une croissance de 40% (ce qui est inimaginable déjà), cela ne va pas loin. Et il y a surtout ce problème de répartition. Sur les 40% par exemple, le karana vont se taper les 99%, et le reste se partage les 1% qui reste. Comme les 10.000 vont se taper quelque chose, le reste du peuple c’est toujours au niveau des -20%.

despote
despote
En réponse à  elman
3 années plus tôt

Effectivement Elman. C’est ce que l’on apprend aux étudiants de 1ere année en Economie. Un développement peut être durable, mais pas « rapide », car dans ce cas-là c’est du non-sens. En réalité, économiquement parlant, un pays ne peut se développer que sur plusieurs générations, ce qui pourrait donc prendre des dizaines d’années, comme c’était le cas avec les puissances émergentes telles que la Chine ou encore les dragons de l’Asie.
Donc, promettre de développer Madagascar en un seul mandat, c’est tout simplement de la langue de bois, car impossible.
Pour qu’un cercle vertueux de dynamisme s’installe, la croissance économique doit être à la fois forte et soutenue.

despote
despote
En réponse à  TheWatchDog
3 années plus tôt

Pour moi, voter Rajao, c’est soit être un peu maso et aimer se faire prendre par derrière, pour ne pas dire se faire (enc****), soit vivre à l’étranger et ne rien comprendre des réalités dans le pays.

despote
despote
En réponse à  despote
3 années plus tôt

Je voulais dire méconnaître la réalité dans le pays.

kof
kof
Expert
3 années plus tôt

La note que je donne à cette présidence : 2/20. Même la paix sociale n’est que de façade, largement balayée par l’insécurité aussi bien en ville qu’à la campagne. Nul, nul et nul…

mclient
mclient
En réponse à  kof
3 années plus tôt

nul, c’est 0/20 🙂

kof
kof
Expert
En réponse à  mclient
3 années plus tôt

O/20 c’est comme 20/20 : c’est pas sérieux 🙂

mclient
mclient
En réponse à  kof
3 années plus tôt

alors ne dites pas « nul » 🙂
il a bien inauguré une borne fontaine, une table de pingpong, une bibliothèque d’une epp… c’est pas nul ça!

mclient
mclient
En réponse à  elman
3 années plus tôt

oui. c’est énorme!

kof
kof
Expert
En réponse à  mclient
3 années plus tôt

Au fait ça serait intéressant d’enquêter sur tous ces machins qu’il a inaugurés. Histoire de voir ce qu’ils sont devenus 🙂 . On serait assez surpris du résultat je pense. Ou pas…

Tabraka
Tabraka
En réponse à  mclient
3 années plus tôt

Comme toujours, les gens sont ingrats et de mauvaise foi et ignorent ses énormes réalisations. Il a fait en quelques mois ce que l’ensemble de ses prédécesseurs ont réalisés pendant leurs mandats

Verohanitra
En réponse à  mclient
3 années plus tôt

Sans parler des portails peints en bleu du Petit Marché de chez nous. Qui dit mieux ?

Tabraka
Tabraka
En réponse à  kof
3 années plus tôt

@ kof. Vous aimez brader les notes; C’est vous qui voyez. Moi, je ne dépasserai pas le 0,5/20. Et encore ! car pour mettre 0/20 il faut se justifier je pense

Malala
Malala
3 années plus tôt

za koa manome 0/20

Debile profond
3 années plus tôt

pourquoi voter pour un gars que l’histoire elle même ne retiendra pas son nom ? 🙂

Tabraka
Tabraka
En réponse à  elman
3 années plus tôt

définition de anal: Anatomie
Anal qualifie ce qui est relatif à l’anus.

Rahandy
Rahandy
En réponse à  Tabraka
3 années plus tôt

J’allais le dire ou le rappeler

Tabraka
Tabraka
En réponse à  Rahandy
3 années plus tôt

Après réflexion, c’est bien « anales » qu’Elman veut écrire. Ce n’est pas un lapsus

no name
En réponse à  elman
3 années plus tôt

il l’a toujours dans l’a*** ça doit être pour ça qu’il a toujours cet air de constipé quand il essaye de sourire

Debile profond
En réponse à  no name
3 années plus tôt

solution pour éliminer naturellement un constipé, faite lui manger une grosse quantité de charbon de bois, il ne pourra plus chier et en crèvera dans des douleurs insupportables ! 🙂

raossy
raossy
Gold
3 années plus tôt

Voter pour un TDC (Trou du …) : çà jamais.
La question que je me pose plutôt: qu’est ce qu’on fait si les lalimangas arrivent à empêcher Ra8 de se présenter? Le cycle des 10 ans est presque révolu là : il faudrait qd même envisagé qlque chose; en plus les lalimangas jouent depuis le début sur la lassitude des gens par rapport au korontana…; va t’on se laisser faire cette fois…

razafi
razafi
3 années plus tôt

: Pour répondre à « Le citoyen non violent que je suis apprécie ce calme, je ne suis pas vraiment fan des rotaka et autres mouvements de déstabilisation politique. »
Je citerai les mots de Mireille Razafindrakoto dans son interview du monde (Revue Novembre 2017) lors de la sortie de son livre « L’énigme et le paradoxe: Economie politique de Madagascar » :
« Les Malgaches, comme l’ont montré plusieurs enquêtes, sont l’un des peuples les moins enclins à demander des comptes à leurs gouvernants, car l’Etat est auréolé d’un caractère sacré. L’autorité et le prestige dont ce dernier jouit, quoi qu’il
fasse, justifient cette forme d’acceptation »

Votre réaction correspond exactement à ce caractère « pacifique » des malgaches qui du coup serait interprété par une acceptation de son sort. Pour information les « rotaka » ne doit pas être forcement synonyme de déstabilisation mais une forme d’expression de la population face une situation d’injustice.

razafi
razafi
En réponse à  elman
3 années plus tôt

Oui ça reste une forme très pacifique d’expression. Une revendication (voir du militantisme) certes mais pacifique. Le contraire de pacifique pour moi c’est d’aller dans la rue et camper devant le palais présidentiel (tout en restant bien à l’écart de la zone rouge bien évidemment) jusqu’à ce que le gouvernement cède à la revendication. Je tiens à préciser qu’une revendication pour moi ce n’est pas « Miala teo ».

gérard
En réponse à  razafi
3 années plus tôt

dernière phrase de l’interview que vous citez:
«  » La population est écrasée
par des conditions de vie d’une dureté qui
laisse peu de place pour penser à autre chose
qu’à sa survie quotidienne. Il est même extraordinaire
que, dans ce contexte, il existe
encore des velléités citoyennes. » »

gérard
En réponse à  razafi
3 années plus tôt

je suis vieux, je radote!! mais on ne diffusera jamais assez le lien vers cet article du monde concernant l’ouvrage « énigme et paradoxe »

http://www.nopoor.eu/download/file/fid/1685

kof
kof
Expert
En réponse à  razafi
3 années plus tôt

Et puis quoi encore? Où les rotaka ont mené le pays dites-moi? Il y en a eu des rotaka. En long, en large et en travers. ça nous a fait avancer? Les rotaka, quand ils aboutissent, n’ont jamais eu comme conséquence que de mettre un calife à la place du calife sans que les pratiques changent, voire parfois on a quelqu’un de pire. En passant par les destructions de biens. Il faut apprendre à voir les choses autrement. Il faut prendre très au sérieux le processus électoral. Jouer ce jeu-là à fond. En amont, pendant et en aval. Il faut lutter au quotidien pour améliorer les choses, aussi petites soient elles, chacun à son niveau. Vous n’êtes pas content que votre rue soit sale? Il faut camper avec vos voisins devant l’administration compétente (fokontany, CUA, ministère…) pour changer ça. Vous ne supportez pas la corruption d’un agent de l’état? Allez déposer plainte… etc etc etc… Le salut ne viendra que par le bas. Par un changement générale de mentalité. Oubliez les rotaka.

razafi
razafi
En réponse à  kof
3 années plus tôt

On parle exactement de la même chose. Le rotaka pour moi c’est une forme de revendication (plus qu’une grève) qui part du bas mais qu’il faut canaliser pour ne pas se transformer en coup d’état. Pour moi il faudra définir légalement comment faire qu’une revendication ne se transforme pas en changement de régime à chaque fois. IL est primordiale de donner assez de force à l’état pour se maintenir et en même temps définir un cadre légal bien défini pour prendre en compte et surtout laisser les citoyens protester/revendiquer. C’est un savant équilibre à chercher pour avoir une démocratie juste.

kof
kof
Expert
En réponse à  elman
3 années plus tôt

Non, à chaque fois on repart dans le négatif pour ensuite creuser pour descendre encore plus bas…

mclient
mclient
En réponse à  elman
3 années plus tôt

oui parce que ceux qui étaient au pouvoir ne voulaient pas abandonner (à tort ou à raison) au risque de détruire l’économie.

Jojo
Jojo
3 années plus tôt

Il faut créer l’association des natifs de Tana, et le président se présentera à la présidence lol

Malala
Malala
En réponse à  Jojo
3 années plus tôt

Dia i Elman no président @ ilay association 🙂

kof
kof
Expert
En réponse à  Jojo
3 années plus tôt

J’ai pas pigé la logique ^^

peps
peps
3 années plus tôt

Nisy bilan kely positif fa tena kely dia ny fisokafan’ny habakabaka. Bien sûr tsy ho an’ny malagasy maro an’isa izany fa point + ihany.Manampy @ fahatongavan’ny mpizahantany.

Rabé
Rabé
3 années plus tôt

Pffff … le compte est vite fait ! Beaucoup mais beaucoup plus de points négatifs que positifs. Sans parler des gesticules insensées dignes d’un vendeur de frip ou de mpihira gasy, non moins les  » C pa ma fot » à tout bout de champ inculpant d’avantage son auteur et démontrant au vu et au su de tous de son sens d’irresponsabilité grave. Fampisehoana no betsaka fa raha izat vokatra poakaty eh!

ACTUTANA