Ça fait 25 ans que je travaille !

Ça fait 25 ans que je travaille !

Le choc, la révélation que j’ai eu dimanche dernier au bazar de Noël du LFT en réalisant que ça fait 25 ans que je travaille ! Par travailler, j’entends donc travailler pour gagner ma vie, gagner de l’argent. Et c’est bien ce que je fais depuis que, comme bon nombre d’entre vous de ma génération, j’ai eu mon bac en juin 1992. Mon premier petit boulot en parallèle de mes études ? Opérateur de saisie 🙂

Donc 1992-2017, le compte y est, ça fait bien 25 ans ! Un quart de siècle à expérimenter tout plein de métiers, à lancer plein de projets, certains couronnés de succès, d’autres un peu moins.

J’ai réfléchi à la meilleure manière de fêter ça dignement et le meilleur que j’ai trouvé, même si je pensais garder ça pour mes mémoires, c’est de partager ça dès aujourd’hui avec vous, chers actunautes.

Plus précisément ? En allant directement à l’essentiel, en vous livrant ce qui me semble positif ou tout du moins ce qui a bien marché durant ces 25 dernières années, professionnellement parlant : allez, c’est parti les 25 ans en 10 points.

1- C’est pas en bossant pour les autres que vous deviendrez milliardaire

Décidément, cette obsession de devenir milliardaire 🙂 Mais contrairement à un précédent article caricatural, pour être sérieux aujourd’hui, ma première conclusion est que ce n’est donc pas en faisant consciencieusement vos 8 heures par jour pour le compte d’un tiers que vous deviendrez très riche un jour.

Vous êtes d’accord ? Certes, travailler pour les autres est un passage obligé pour avoir du bagage, de l’expérience mais croyez-moi, si vous voulez gagner beaucoup d’argent, énormément d’argent, il va bien falloir que vous la lanciez un jour votre propre entreprise n’est-ce pas ?

2- Notez tout

Oui, gardez une trace de tout. De vos idées, de vos inspirations soudaines. Notez les, couchez les sur papier, envoyez-vous un mail, tapez en détail votre description, imprimez votre idée de génie. L’inspiration s’envole, les écrits restent.

Faites des brouillons, des ébauches, des esquisses. Peut-être que ça finira définitivement à la poubelle. Ou pas. Mais croyez-moi, il m’est arrivé à quelques reprises de tomber sur un vieux brouillon dans mes archives, un plan vieux de quelques années.. et de le concrétiser avec succès des années plus tard après l’avoir écrit ! Il n’y avait plus qu’à, il suffisait de. Il y a un temps pour tout dit le dicton, je le pense aussi.

3- Si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le fera

Ça m’est arrivé à plusieurs reprises d’avoir des idées de génie, que ce soit à Mada ou ailleurs. Des projets, des nouveaux concepts totalement inédits, voire révolutionnaires. Ou au contraire quelque chose d’extrêmement simple, mais qui n’existait pas encore au moment où je l’avais pensé très fort.

Par manque de temps, par paresse ou parce-que j’ai oublié de noter comme au point 2, et bien c’est passé aux oubliettes. Et évidemment, quelque temps plus tard, quelqu’un d’autre aura eu la même idée. Sauf que lui il le concrétisera 🙂

4- Travaillez intelligemment

J’entends souvent : « pour réussir, il faut bosser dur, il faut trimer, il faut suer ». Avec l’expérience, vous pouvez trimer comme un âne mais vous ne réussirez pas pour autant 🙂

Travaillez intelligemment plutôt.

Avez-vous remarqué qu’il y a des gens qui mettent plusieurs heures pour comprendre et apprendre quelque chose ? Tandis que d’autres ont juste besoin de quelques minutes voire beaucoup moins ? Essayez d’être toujours dans la seconde catégorie.

5- Positivez vos échecs

L’opinion publique, les medias, la famille, la société en général focalisent davantage sur les success story et préfèrent occulter les échecs, les fails. Ça fait honte, ça fait pitié, c’est pas vendeur. Et pourtant derrière une grosse success story, combien d’échecs cuisants avant d’y parvenir ?

Ceux qui ont réussi ont tiré parti de leurs échecs, ils ont analysé et compris pourquoi ça n’a pas marché les fois précédentes. Et ils ne referont plus les mêmes âneries.

Attention je ne dis pas que l’échec est un passage obligé, les vraiment très talentueux réussissent parfois à réussir sans passer par la case échec, et souvent alors qu’ils sont très jeunes. C’est rare mais ça existe.

6- Ecoutez les autres.. mais c’est vous qui décidez

Il est toujours utile d’écouter l’avis des autres. Mais leurs avis c’est toujours basé sur leur propre vécu, leurs propres expériences. Mais ça c’est leur vie. Pas la votre.

Donc écoutez poliment mais au final c’est vous qui menez votre propre barque, c’est vous qui tranchez en votre âme et conscience.

Et même si vous vous plantez et que c’est eux qui avaient raison (avec l’horripilant « je te l’avais bien dis » qui va bien avec), vous savez quoi ? On s’en fiche mais grave. C’est votre échec à vous, voir point 5.

7- Il n’y a pas que l’argent

La réussite n’est pas forcément synonyme d’argent. Ceux qui ont la fibre créative voire artistique sauront de quoi je veux parler.

La satisfaction du « avant il n’y avait pas » suivi du « mais je l’ai créé et maintenant il y a » n’a pas de prix.

8- La patience et la pédagogie

Tout le monde ne pense pas à la vitesse de la lumière comme moi 🙂 Donc quand on est amené à travailler avec d’autres personnes qui n’ont pas les mêmes facilités intellectuelles que moi (ni la même modestie 🙂 ), il faut avoir l’humilité de cette patience et de cette pédagogie.

Et je suis entièrement d’accord avec le « seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin« .

9- Travailler n’importe où, n’importe quand, n’importe comment

Ces 25 dernières années, j’ai toujours eu un ordinateur et une connexion pour bosser. Mais les progrès technologiques en la matière me rendent admiratifs. Et j’ai constaté qu’aujourd’hui, je peux travailler n’importe où, n’importe quand, n’importe comment.

Dans la voiture, en mangeant, dans le bus, travailler sur autre chose dans une réunion barbante, même en allant aux toilettes (si,si, une petite brève vite fait entre 2 ploufs par exemple), les conditions de travail ont sacrément évolué dans les ntics.

Mais je pense que ça ne s’arrêtera pas là, on en reparle dans 25 ans 🙂 Je prévois qu’il y aura un nouveau bond technologique à venir, comme l’a été l’écran tactile de l’iPhone il y a 10 ans.

Ma prévision en détail ? On surfera sur le web juste par la pensée. Le cerveau sera directement connecté au web, sans implant ni opération chirurgicale. Vous seriez étonné de savoir ce qu’ils sont déjà capables de faire aujourd’hui avec des capteurs sensoriels.

10 – Aimer ce que l’on fait

Et enfin, pour terminer cet article de 1100 mots (rédigé en 37 minutes sur mon téléphone), pour réussir, il faut y croire et aimer ce que l’on fait. Si c’est juste un job alimentaire, passez votre chemin, vous ne serez jamais riche à milliards avec.

Par contre si c’est un projet pour lequel vous y croyez avec vos tripes, l’argent viendra tout seul. Oui d’accord il faudra peut-être manger des pâtes et des oeufs pendant un moment, mais c’est le passage obligé si vous souhaitez un jour vous asseoir aux plus belles tables étoilées du monde.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
134 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
mangableu

Entièrement d’accord avec vous. Travailler pour les autres ne nous rendra jamais riche mais ca nous forge et ca nous donne des expériences et surtout des contacts.

zagasy

Mankasitraka tompoko ô 🙂 Za bac 90 de miasa aman’olona 23 taona zao fa aoka re pppff ! mino nefa za fa mbola tsy tara mankasitraka betsaka Elman 🙂

ranicks13

Zà bac 88, dia 97 zà nanomboka niasa donc 20 ans koa zany no niasako t@ olona fa mbola eto foana h@ zao. Tato ho ato zà zao vao manao asa en freelance sady mi-arrondir fin du mois no mampiasa ny talenta zay ato amiko nefa tsy miasa any am-piasana

Raleva

Le banquier de Tsimbazaza avait compris cette leçon aussi, et il l’a rectifiée à sa manière.

rafangy

ka ilay kolontsaina nampianarana antsika koa dia ny hoe miasa aman olona foana, na io orinasa na anjakana, fa vitsy ny avy dia sahy, sahy hoy aho, miasa tena izany

ranicks13

+1




Ianona

Je travaille depuis 15 ans dont 5 ans à travailler au fin fonds de la brousse pour une entreprise, 1 année sabatique et 9 ans comme freelance.

Ajoutez à cela 5 ans d’études, résultat des courses: le coeur, le corps et l’esprit fatigués, complètement blasé.

J’ai pu construire ma maison, mes enfants fréquentent une bonne école, mais à bientôt 40 ans, j’ai l’impression d’avoir vécu la vie d’une personne de 65 ans.

Mon rêve: gagner au loto et ne plus travailler, ne plus penser boulot, prendre une retraite anticipée…

mangableu

Ah oui, à 40 ans, je dis « chapeau »! Il ne sera plus emm*** par les « tompon-trano »: « mialah fa ilainay ny trano; mila avance ny hofatrano,…. »

Ianona

Oh que oui, je remercie le Seigneur de m’avoir donné l’opportunité de construire ma maison, assez jeune, mais au prix de quels sacrifices! J’ai l’impression de ne jamais avoir eu de jeunesse en fait.

Que des responsabilités, toujours bosser, bosser, et c’est aussi ce que nos parents nous ont appris (on est 4), le rôti ne te tombera pas tout cuit dans ta bouche.




Rahandy

je confirme, j’ai eu une maison plutôt, j’ai travaillé 10 ans maintenant, mais je me sens épuisé, avec plusieurs vies….

Rahandy

Hahaha, plusieurs vies comme les chats

rafangy

il y a donc jusqu au 7eme bureau/ hihihihi!meme Absalom ne peut mieux faire!

rafangy

chapeau Ianona!




Miserana

Point 7 devrait être la priorité numéro 1 à mon avis, à prendre absolument en compte par les dirigeants en premier.

Miserana

Voalazanao

pipiso

trop juste, +10.000

DG Scar

Merci Elman, merci Actutana, c’est toujours un plaisir et de reconfort de venir ici tous les jours; bien inspirant 😉




Rahandy

j’aime le post, merci, après analyse, en effet tes 10 règles sont bien posées

no name

je travaille depuis près de 20 ans : j’ai essayé, je me suis planté, mangé des pâtes (et parfois du n’importe quoi en brousse), je me suis fait engueulé, j’ai gueulé sur mes chefs et même deux ou trois fois sur mon patron.. bref, j’ai travaillé pour moi parfois, pour les autres de temps en temps.
en fin de compte, ce qui prime c’est d’avoir de quoi occuper vos journées correctement (l’oisiveté est mère de tous les vices dit-on), et de faire des trucs que vous aimez. si ça peut faire gagner des sous et assurer une vie confortable (un toît, boire et manger et loisirs et santé,) c’est encore mieux. mais beaucoup d’entre nous n’en sont pas encore là.. moi y cmpris

mclient

le point 10: aimer ce que l’ont fait.
je dirai: faites ce que vous aimez! vous ne serez peut être pas milliardaire mais vous vous éclaterez au boulot!

rafangy

misaotra betsaka tompoko amin’ny fizarana sy ny torohevitra e!rehefa tsy ho ahy, atoroko ny zanako fa dia mahaliana sy mahafinaritra mihitsy, ary mirary ny hahombiazana tsara kokoa ny 25 taona manaraka(mbola fitopolo latsaka amin’izany ianao!hihihihihihi!)




mclient

vitantsika io? 🙂

Lemaizina

Hihi! efa i Admin no candidat ka!

Raleva

Mahereza fa asiantsika soratra « Filoha » eo amin’i Perline e. Toa an’i JFK mivady nareo sy Ardine fa tsy mankany Dallas an.

chiquita

j’ai mis un pouce vert pour dire que votre photo est très belle 🙂 mais il y a un truc bizarre : en survolant avec la souris, ça affiche le pseudo « Francis » alors que c’est moi qui ai cliqué ?




rafangy

tsara be ilay sary ary nila nijery maharitra mihitsy aho vao nahita hoe iza ireo!milay e, tena milay mihitsy!

rafangy

vous croyez? je pense plutot qu’Ardine est encore plus jolie que Bodo!(c’était lors d’un anniversaire de mariage ou de renconre? hihihihihi!)

Malala

Tsara be nareo !:-)




ravaoma

hilantsaka ho candidat ny Maire any Ambohimalaza ve ra Elman ? ahahah, mila spons an ? mety ho faly be mihintsy zao i Andriamtompokoindrindra an !

Jojo

Petit partage. Cela fait 5ans que je travail, c’est ma deuxième entreprise la première aillant échoué. Je n’ai jamais travaillé pour une autre entreprise, un seul stage de 06mois qui m’a servi de tremplin. Et détrompez-vous, je ne suis pas un gosse de riche, mes parents étaient tout deux prof d’histo-géo, mon père à sainte famille et ma mère au lycée rabearivelo. Je m’adresse surtout aux jeunes mais ça s’applique aussi aux moins vieux. Le plus important c’est de travaillé intelligemment, ne pas laisser les opportunités s’envoler. On peut encore faire de l’argent assez facilement à Mada, le marché est très réceptif! La formule pour se lancer:
1- identifié un besoin
2- vendre un produit/services pour satisfaire ce besoin
3- rendre accessible (trouvé facilement sur le marché) le produit/services sur le marché
4- BIEN GERER l’argent, c’est le plus important.

Sinon travaillé aux finances/trésor ça rapporte beaucoup aussi apparament

Tabraka

J’ai débuté à travailler pour moi pendant 15 ans. Je voudrais réaliser des projets industriels.J’ai contacté beaucoup de gens pour être des partenaires. D’autres ont volé mon projet et d’autres n’ont rien faits. Quand on est en difficulté même votre femme se moque de vous et de votre projet. J’ai abandonné et maintenant je travaille pour les autres. C’est bien dommage.Quand je vois d’autres réaliser mon projet, j’ai un pincement de coeur. Au moins, j’ai essayé.
Des conseils complémentaires:
11-convaincre votre femme de la fiabilité de votre projet
12- être radin dans la vie courante pendant le phase de démarrage

Tabraka

Hélas!! c’est logique pour vous car vous avez Ardine. Pour les autres ce n’est pas évident. Je ne suis le seul dans ce cas




Jojo

Mon entourage aussi n’a pas cru en moi au début (y compris ma femme), j’étais le moins bien lotis parmis mon groupe d’ami et maintenant, à 28ans, je suis le seul à avoir construit sa maison. Il faut se servir des attaques comme source de motivation

zo.zefa

Ny lehilahy no mitantana ny fianakaviana, tokony hanampy amin’ny fanapahanao ny vehivahy.

rafangy

vous n aimez pas le type de notre angelique nationale?hihihihi!

Jojo

Tres important, ne pas partager ses idées avec n’importe qui, resté discret jusqu’à la concrétisation du projet. Les idées valent de l’or ne l’oubliez pas.
A propos de votre femme, si elle ne vous soutient pas, ce n’est peut etre pas la bonne. Trouvé une nouvelle femme est aussi une entreprise très intéressante hihi

Raleva

Jojo, ahoana ny resaka vary fa toa io izao no malaza sady mampanan-karena ? Hay moa tsy lazaina ilay projet sao lasan-dry tsy manjary ao amin’ny governemanta.
Miditra ho Mpitsara koa toa saosy be hono ?




Jojo

Mapanakarena be io, fa mila vola be koa hanomboana.

Jojo

Ah oui, les echecs ne sont pas des fatalités. CE SONT LES MEILLEURS LEÇONS DE LA VIE! mais il faut se relevé. Pour vous motivé, ya 2 ans, mon entreprise a subit un préjudice d’un très, très très très grand montant, on aurait pu abandonné et fermé pour limiter les dégâts mais non, on est encore là aujourd’hui et on abandonne pas.

ravaoma

Soloy ny vady Ra Tabraka rehefa manome lagy an ! ahahah ! misy firy milliard ny vehivavy eto ao ambony tany ? dia iray @ireo dia tsy hisy tandrify ?

mangableu

, un peu hors-sujet mais peut etre que votre mère était une de mes professeurs au lycée JJR Analakely!

Jojo

Possible, elle était réputée coquette, elle a passé 27ans dans ce lycée




mangableu

, Hélas, je ne me souviens plus des noms. Par contre j’ai encore mes photos de classe si ca vous intéresse que je les publie ici.

Jojo

C’est une bonne idée les photos

Raleva

Vous êtes bien jeunes les gars. Moi à LJJR, j’avais encore madame Monique Ramiaramanana comme prof de français dans les années 80. Et Michèle Rakotoson comme prof de malagasy. Les profs étaient très jeunes et coquettes en ce temps là. Surtout si on y rajoute mesdames Ralambomanana, Maria et Chandoutis. Ce qui m’a encouragé à très bien bosser. Ca aide, la beauté. Je plains ceux qui ont des maîtresses fram actuellement. A méditer Paul.

rafangy

sinon le Macron, il n aurait pas epouse son prof lui!avant les annees 90, les profs(epp, ceg, lycee) etaient tres consideres, et les eleves ne s habillaient pas mieux que leur prof, helas, le reolution socialiste du filoha hajaina a tout chamboule, et vers la fin des annees 90, j ai rencontre une personne se disant prof dans un grand lycee de la capitale, j ai ecarquille les yeux, tellement, elle etait moche( sans mechacete)




zo.zefa

Au point 4 (bien gérer l’argent) de votre post (celui de Jojo), il y a un logiciel gratos, multi plateforme, paramétrable à souhait, très intuitif en monocompte. Cela fait 5ans que je me suis basculer vers, je na fais de pub mais j’ai fini par acheter la clé de débridage (moins de 30euros à l’époque) pour avoir des comptes illimités, un lien pour ceux qui en veulent: http://www.alauxsoft.com/.

kof

Très bonne chronique. J’ajouterai juste que, hélas, réussir sa vie à Mada veut dire gagner beaucoup plus d’argent que la moyenne tellement cette moyenne est basse. Mais dans un pays « normal », réussir peut juste vouloir dire avoir un boulot décent pour un salaire décent qui permet de payer ses factures et ses loisirs. Pas besoin de devenir riche, créer son entreprise ou autre.

Sinon c’est marrant, moi aussi j’ai eu mon bacc en 1992. Par contre ça fait 17 ans que je travaille (CDI) et 19 ans si je compte le boulot à temps partiel vers la fin des études.

ravaoma

ny aty @ tsika anie ny  » signe exterieur de richesse  » mbola tena mikaoty be mihitsy @ fiara-monina e, raha mbola haotr’izao ny toe-karentsika dia omaly tsy miova io ! zay ilay hoe  » manindry  » nalaza mihitsy io fiteny io t@ taona 80 indrindra t@ resaka fiara …

Malala

Mankasitraka elman .:-)




mangableu

Somary hiteny malagasy kely ny tena fa miala tsiny.
Hono oa, amintsika ato , misy amintsika ve no tratran’izao tranga izao oe « ny zavatra (filière) nandaniana ron-doha teny @oniversite dia tsy nisy nifandraisana mihitsy @izay asa atao ankehitriny? ».
Tsy izany manko fa maro ihany ny namako nandany 3 taona (ary mihaotra ny sasany) teny @oniversite nanao geo, siansa, lettre, … nefa dia tsy nifandrify amizay ny asa atao fa lasa zandary, police, miaramila, mpivarotra,…

Malala

Fa maninona ianao no mialatsiny? tsy rehefa manoratra @ teny vahiny ve no tokony ialanao tsiny hihihi 🙂 … Tena feno mihintsy ny olona haiko fa aza matahotra ianao

mangableu

Niala tsiny aho satria lasa tsy hoazon’ireo vahiny izay lazaiko

Malala

ok 🙂

Raleva

Eny e, ilaina foana ny fianarana na hiandry omby aza. Ny mahay mety tsy ilatsahan’ny varatra satria mba nanao physique. Na ho chomeur aza, aleo nianatra foana. Ny mahay tsy very. Ny manana diplaoma nefa tsy mahay (ary maro ireo) ireny very ireny.




mangableu

Azo lazaina ve izany fa tsy very fotoana ry zareo ireny?

Jojo

Tena betsaka mihintsy ny mihevitra ny CA ou benefices, ary izay no mandetika anazy

Raleva

Taloha dia mifandrombaka manao agro satria mahazo présalaire (55.000 fmg/mois). Rehefa vita ny fianarana dia tsy misy ny asa (période socialiste) dia mividy vam anaovana pikla. Tsy elman irery no injeniera mitondra vam e.




mclient

Ka raha izay no tiany dia izay no tsara indrindra! atao inona miasa mahazo milliards maro nefa mifarirotra isan’andro?

ravaoma

Dia avy lasa saofera na taxi jaune, avy eo mpamafy lalana isotry, avy eo mpangataka, avy eo 4mi ! ahahah, tandremo ra elman, ny fianakams sy ny akama rehetra ato miandry anao hidoboko fotsiny dia @zay fety be ny ao an-tanana an ahahah . Ao antsoina i tonton Jess hira ilay nidoboko iny an !

Lesabotsy

Ny ankehibeazan’ny mponina eran’izao tontolo izao angamba no sahalan’io : ny fianarana anie tsy hoe vita ny université, dia vita e. Io toe-tsaina io no tena diso, ary ny « cadre » gasy sy ny enseignant-chercheur gasy no tena lasa badon’io hevitra io. Momba ny hoe »tsy misy ifandraisany » : ny sciences rehetra, ny connaissance rehetra dia mifandray foana, ka raha lasa gendarme ny tena, misy ilana ny géographie io, raha mpivarotra ve tsy mila mahafantatra fa mitondra peste ny parasim-boalavo ? Tsy mitsahatra ao @ université tompoko ny fianarqna.

mangableu

Ekeko ny hevitrao saingy raha nieritreritra ny hanao zandary na polisy, naninona no nandany andro teny @oniversite nefa misy ny atao hoe ecole de gendarmerie,… raha nanao droit indray ilay olona dia ekeko hoe tena mety ampifandraisina @fitandrovana ny filaminana.

no name

ce que je fais et ce que j’ai fait pour gagner ma vie n’a presque rien à voir avec les études que j’ai faites. mais je m’en sors plutôt bien je dois dire et il y en a beaucoup dans mon cas je pense.




F

L’objectif principal des études est d’apprendre à apprendre.

zo.zefa

On a toujours dit qu’il faut avoir UN bon métier, mais en fait il en faut BEAUCOUP de métiers, qui rapportent peu ou pas d’argent, ayant un rapport (ou pas) avec ses études. C’est essentiel pour l’équilibre psychique afin d’éviter les burn-out, les vieillissements prématurés (fotsy volo tanora), etc… Et ne pas oublier le bonheur à tout instant (ou pas).

rafangy

ny antony dia tsotra ihany: hatramin ny revolisionina sosialista, dia izay hahazoambolabe ihany, amin ny fomba rehetra no mahamaika sy atao tanjona, dia na asa tsy tiana ary nefa hahazoambolabe dia atao ihany!misy ankizy fantatro, nianatra tantara jeografia(mbola nitambatra tamin izany) satria tiany sy mahaliana azy io, dia nangataka mafy mba ny hampianatra ao amin ny Raherivelo Ramamonjy, dia avy eo nitady volabe tetsy sy tero mba hidirana polisy, dia nanao polisy vavy izany, dia rehefa mandeha taksibe ka itakiana sarandalana dia mamaly hoe ny polisy koa ve mandoa?
nefa rehefa mandroso fahanterna dia miaiky ihany fa diso lalana

Debile profond

quand je repense que j’ai commencé a bosser en 1968, ça me rajeuni pas ! 🙂

kof

Oh! Un soixante-huitard… 🙂

mika

Misaotra betsaka nizara fa tena mahaliana. Ilay point n°9: tandremo fotsiny ireo mpanendaka 😀




rafangy

mihoatra ny mpisam ve?

F

Très intéressante discussion.
Je réalise que cela fait 15 ans que je n’ai plus le droit de travailler, après 40 ans de carrière(s).
J’ai eu un parcours atypique, mais qui se rapproche de ce que disait no name des métiers sans grand rapport avec mes études.
J’ai eu des expériences « étranges » 2 ans après la révolte de Rosa Parks, j’ai intégré un collège où j’ai connu mon premier prof d’anglais, un américain mais noir ! Comment imaginer qu’un noir américain puisse enseigner en France.
Cela m’a très jeune fait réaliser qu’il n’y avait pas vraiment de différences.
Au cours de mes études j’ai cohabité avec des camarades venus d’un peu partout dans le monde, même de Madagascar.
L’heure du service militaire arrivé, je suis venu à Madagascar et en suis reparti trois ans plus tard à trois, accompagné d’une femme et d’un zanatany.
Ce que ma femme a vécu n’aurait pas convenu à une femme d’ici, je n’ai pas honte de l’écrire. Et début de cette année nous avons fêté 50 ans de mariage.

F

Surtout ma femme, moi c’était plutôt la musique classique…

rafangy

il faut alors reproduire ici les photos de vos parents sortant de perline, beaucoup ne l ont pas encore vu




rafangy

felicitations pour ce demi siecle d amour!puissent beaucoup suivent votre exemple et que votre contribution(tres enrichissante sur ce site)continue toujours

Mavo

Comment ça 25 ans que vous travaillez alors que sur la photo vous avez à peine 20 ans? 🙂

rafangy

c est pour cela qu il fait tout le temps bonjour mademoiselle!hihihihihihihi!

Mme R

10 – Aimer ce que l’on fait: tout à fait d’accord avec vous. Moi ça fait 5 ans que j’ai commencé à travailler. BAC en poche, ma première préoccupation était de chercher du travail pour financer mes études. Ensuite j’ai combiné études et travail qui n’est pas facile pour une gamine qui a fraîchement 18 ans. Quand je manquais de motivation, c’est ce que je mettais en tête « aimer ce que l’ont fait ». Merci pour cette article




Jojo

Vous faites quoi comme travail à 18ans?

Mme R

Animatrice Web dans une société offshore de la capitale

Mme R

Et oui 🙂

mangableu

Ah bon, il y a ca?Cool!




Mme R

C’était sur interface et juste google map pour se situer. Le but s’était de faire consommer le plus de messages payants aux clients

mclient

oui mais est-ce que ça vaut le coup?

ledala

A part l’agriculture, l’élevage, le BTP, les métiers numérique sont vraiment des métiers d’avenir pour les jeunes. C’est vraiment une opportunité à saisir. Je ne sais pas si le gouvernement en est conscient.

mclient

bien sûr qu’il est conscient. c’est pour cela qu’il a distribué quelques tablettes pour les écoliers 🙂

angelikademada

Pour ma part, je n’ai aucun diplôme, et pourtant je possède une maison de 400m2 au sol avec un hectare de terrain autour,j’ai un QI nettement en-dessous de la moyenne selon les tests que j’ai effectués…
Mais je pense que pour réussir dans la vie, il faut simplement aimer ce qu’on fait et le faire jusqu’au bout quoi qu’il arrive. Il faut se dire qu’au-dessus des nuages de la vie, le soleil brille toujours.
La réussite ne se compte pas en argent mais en satisfaction personnelle et jouir d’une journée bien remplie, cela ne s’achète pas avec de l’argent.




ravaoma

hianao zany ry Angelika Mada tena be dehaka mihitsy an, mila madinika angah le ? ao fa misy ato am-paosiko! ahahah

zo.zefa

Merci à Elman et mes meilleurs vœux pleins de sous et de bonheurs pour les 25 années suivantes.

Vohitsara

Mankasitraka elman, tsara dia tsara. Izahay mbola tsy nahazo bacc dia efa niasa nanao serveur tao amin’ny hilton tamin’izany. Tiana ilay asa mifandray aman’olona ary hatramin’izao dia izany no atao dia ampiarahina kely amin’ilay fitiavana ilay tanindrazana na tanintaranaka dia mampazoto hatrany. Saingy noho ny ataon’ireo mpanakorontana dia tena mora voakorontana be ny asanay ka isaorana ny avo fa tsy maty tamin’ireny kirizy be ireny. Izao indray dia nitarina hatraty am-pita amin’ny firenena hafa ilay izy. Miasa tena hatrany isika, mamorona asa ho an’ny malagasy an-tanindrazana fa koa manome asa ho an’ny vazaha aty .

angelikademada

Je ne suis pas du tout d’accord avec ceux qui pensent que bien gagner sa vie c’est réussir sa vie.En réalité ce n’est pas la somme que vous avez sur votre compte en banque qui est importante mais ce que vous en faites.
Explications en mois de 2 mn sur cette vidéo:
https://aphadolie.com/2017/11/10/reussir-sa-vie/

Niomanina

Très bon article, c’est le meilleur plan pour (sur)vivre à Mada.
Mais quelques soit ce qu’on fait je pense que le point N°10 est toujours valable, une première clé et obligatoire pour tout succès.

Même si on est fainéant, très flemmard, c’est la solution.
D’ailleurs Confucius a dit « Si vous ne voulez pas travailler, faites un travail que vous aimer, comme ça vous allez seulement vous amuser jusqu’à la fin de vos jour ».




Sarah

Misaotra Elman fa mampieritreritra tokoa, eo aminy kihondalana haka fanapahankevitra mihitsy aho io ka tena manampy ny toro-hevitra. Ho aminy 25 taona ho avy ho anao! ☺

The Man

J’aime bien le numéro 6: une bonne leçon de vie, j’ajouterais même, oser assumer sa responsabilité quelque soit le contexte. Si j’ai bien compris, Elman devrait passer son bacc en 1991 mais à cause du “tolona” l’examen a été repoussé en avril 1992. Quant à moi, j’ai obtenu mon bacc quelques mois après, la même année et mon premier job, je l’ai eu bien plus tard, ça fait presque 18 ans quand même.

The Man

Ah ouais! Pas affecté par le “tolona” alors! Nous, l’année scolaire 1990-1991 a été écourtée et comme notre ami JR31 l’indique ci-dessous, on finissait l’année sur la place de 13 mai, en bonus sans examen final. Ah, ça fait longtemps tout ça!

jr31

1991, … je me souviens très bien, je venais d’intégrer le lycée, mais en fait, les journées se passait sur place du 13 mai. Pour ce qui est de l’activité(métier), pour moi, il n’y a pas pire que d’être obligé de pratiquer une activité qui ne vous passionne pas pour vivre, … dieu merci, ce n’est ps mon cas, … je ne suis pas riche( je ne roule pas en merco ou en ferrari), mais je gagne bien ma vie(à l’abri du besoin), mais ce que j’apprécie le plus dans mon activité, c’est quand je passe devant un ouvrage auquel j’ai participé depuis le stade projet jusqu’à l’exécution, … la fierté, et je peux vous dire que tout l’argent du monde n’est rien par rapport à cette fierté.




Ravelojaona Lydia

Passionnant, tous m/voeux de longue et super continuation pour y aura…!

ACTUTANA