“Ce salaire, c’est un espèce de chiffre d’affaire” – 2 ème partie

“Ce salaire, c’est un espèce de chiffre d’affaire” – 2 ème partie

Deuxième volet de nos dissertations pour s’enrichir à Madagascar 🙂 Dans la première partie, j’ai lourdement insisté sur la nécessité de vous payer en premier.

LireDevenir riche à Madagascar – 1 ère partie

Vous avez donc commencé ou vous allez très bientôt commencez à vous payer et là j’anticipe déjà ce que vous allez me dire : “J’ai commencé elman mais je t’assure que c’est vraiment chaud“. Allez, pas de panique, tout va bien se passer. Et justement, dans cette première partie, j’avais dis la phrase suivante, si vous vous en rappelez : “Ce salaire, ces revenus globaux, c’est un espèce de chiffre d’affaire“.

La on parle bien de votre salaire mensuel, celui que vous recevez de votre job, les 400 000 ou le million ar en exemple, que j’avais donc comparé à une sorte de chiffre d’affaire dans une entreprise. Et justement dans une entreprise, que fait-on pour augmenter son bénéfice ? Et bien .. on réduit ses charges au maximum n’est-ce pas ?

Et nous voila reparti dans nos petits dialogues. “Euh elman, tu sais je vis déjà vraiment modestement avec mon petit salaire hein“.

Vous êtes sûr ? Vraiment sûr ?

Par exemple, faites vous bien la chasse aux gaspillages comme ardine vous l’a appris ? Ces lumières qui sont allumées alors qu’il n’y a personne dans la chambre ? L’eau du robinet que vous laissez ouvert pendant que vous vous brossez les dents ?

Je ne dis pas qu’il faut tomber dans la totale radinerie (beurk) mais nous sommes dans un budget de combat et donc il ne faut pas hésiter à sortir l’artillerie lourde pour faire la chasse au gaspillage.

Je vais vous donner un exemple à titre personnel. Comme je travaille beaucoup à la maison, j’avais l’habitude d’avoir la télé allumée en permanence, bah oui, avec Canalsat dessus. Dans les faits, la plupart du temps, je suis toute la journée davantage absorbé sur l’écran de mon ordi, plutôt que de suivre une émission sur le grand écran, et j’avais juste la bande sonore a la télé en brouhaha de fond.

Donc quel gaspillage ! Je me suis amusé à faire le calcul, c’est 20 000 ar mensuel d’électricité jeté par les fenêtres, yes, pour un écran que je ne regardais même pas !

Et en parlant de Canalsat, j’étais habitué au bouquet tout Canal à 200 000 ar. Pourquoi faire 100, 200 ou 300 chaînes alors que je n’en regarde effectivement que 3 ? Allez hop, bascule sur évasion, à 50 000 ar, et qui me suffit amplement. Ou carrément virer Canalsat ? Euh, j’ai quand même besoin des chaînes infos hein 🙂

Vous voyez, en 2 coupes bien réglée, c’est 20 000 + 150 000 = 170 000 ar d’économisé par mois ! Impressionnant n’est-ce pas ?

Et on peut essayer de faire tout plein d’économies comme ça, des plus petites au plus grandes

Le seul poste où je ne lésine pas, c’est la connexion internet. Comme c’est un usage professionnel (on y reviendra), j’y mets les moyens. Mais pour vous, qui l’utilisez la plupart du temps pour les loisirs, juste pour faire du facebook, votre abonnement actuel vous convient-il ? Y a-t-il moyen de “gratter” un peu ? Budget de combat je vous dis, il faut y aller !

Et tous ces gadgets que vous achetez frénétiquement avec une espèce de fièvre acheteuse (rha la la Noël), sont-ils réellement nécessaires ? Ah la la, société de consommation hein ? Frime, paraître, tout ceci a un coût et souvent, surtout à Mada, on aime bien ce paraître superficiel et tenter de faire croire aux autres ce que l’on est loin d’être. Ni d’avoir. Oui oui, acheter un truc dont on n’a pas besoin, avec de l’argent que l’on a pas, pour impressionner des gens qui s’en foutent complètement, on y est en plein dedans 🙂

Donc je dis stop. Nous sommes ici pour nous enrichir pour le reste de notre vie, pas pour nous appauvrir. Et croyez-moi, quelqu’un qui gagne 400 000 ar peut sur le long terme être plus riche qu’un autre qui gagne 1 000 000 ar ! Je vous le démontrerai dans un prochain article, mais déjà en conclusion, ce n’est pas le volume d’argent qui déterminera si vous êtes riche ou pas, c’est votre manière de le dépenser.

Donc arrêtons la frime et le paraître, et recentrons nous sur notre budget de combat

Tous les trucs et astuces pour réduire vos dépenses sont à privilégier au maximum. Faites la chasse au gaspi et dans le même temps, payez-vous davantage ! De 10%, essayez de passer à 15% et si vous êtes un grand malade comme moi, essayez même 50% si vous avez un objectif bien précis.

“Bon elman tu es bien gentil mais la vie est courte et je ne vais pas non plus me priver de tout” !

Il n’est pas question de se priver de tout mais à vous de voir : vous “priver” aujourd’hui et être riche dans 10 ans, avoir sa maison, un patrimoine, une retraite pépère… ou continuer votre mode de vie actuel, continuer à gaspiller, continuer ad-vitam à être locataire et avoir au final une retraite de m****, sans même être propriétaire un jour ? 🙂

Je vous rassure : il n’est pas question non plus que vous vous payez jusqu’à la fin de votre vie, sans rien faire avec.

L’objectif de se payer, et nous l’avons mentionné à plusieurs reprises et que nous allons mieux détailler dans ce second article,  c’est de pouvoir en fait se constituer un capital pour acquérir des actifs qui vous permettront de générer encore plus d’argent, puis encore et toujours acquérir d’autres actifs qui vont générer énormément d’argent. En d’autres termes, pouvoir investir.

Vous connaissez l’adage : “les riches deviennent plus riches et les pauvres encore plus pauvres“. C’est cynique mais c’est hélas la réalité et je n’y suis pour rien. Et si vous continuez à me lire c’est que vous aussi vous voulez faire partie du clan des riches, et il n’y a aucun mal à ça. L’argent ne fait pas le bonheur d’accord mais il y contribue fortement, il n’y a pas à en avoir honte.

L’objectif de tout ceci, de vous payer, est donc de vous constituer un capital de départ

De l’argent qui produira encore plus d’argent.

Pour construire par exemple une petite maison que vous louerez, donc générateur de revenus.

  • Ou encore pour créer une petite épicerie bien placée, donc là aussi générateurs de revenus.
  • Ou encore pour acheter une rizière, produire du riz, donc là aussi générateurs de revenus.
  • Ou encore pour faire de l’élevage, donc là aussi générateurs de revenus.
  • Ou encore pour retaper une 403, conduire des mariés, donc là aussi générateurs de revenus 🙂 Bah oui, comme je l’a mentionné dans un précédent article, je me suis payé à 50% pendant 6 mois, pour remettre sur pied ma Perline, ce fut assez douloureux mais je n’ai pas à vous convaincre aujourd’hui que cela valait le coup n’est-ce pas ?
  • etc.

 

Ce ne sont pas les idées qui manquent. Mais vous ne pourrez rien faire si vous n’avez pas de fonds de départ. Maintenant, grâce à moi, non de rien, ne me remerciez pas, vous avez un moyen de les obtenir ces fonds de départ : en vous payant d’abord.

Et gardez toujours cet objectif en tête quand vous dépensez : “ce que je suis en train d’acheter, en ai-je vraiment besoin” ? Si c’est un achat qui peut potentiellement vous faire gagner de l’argent, foncez. Si c’est un achat juste pour la frime, oubliez. Franchement, si j’ai 1 500 €, entre acheter un iPhone X et pouvoir terminer le toit de ma maison, que pensez-vous que je choisirai ?

Attention, pour un même type d’achat et sa finalité, cela peut changer du tout au tout.  Si justement j’achète un iPhone X pour la frime, ok, ça va impressionner la galerie pendant quelques temps et après ? Après, rien. Par contre si j’achète un iPhone X à 6 millions ar et que je suis sûr de le revendre 8 millions ar, est-ce qu’il faut hésiter ? Dans le même registre, j’achète une voiture à 30 millions ar pour faire le kéké devant mes potes, oui d’accord, tout le monde sera impressionné 5 minutes et après ? Et après rien.

Par contre si j’achète un Sprinter de 30 millions ar pour faire un taxi-brousse qui me rapporte du cash à chaque trajet, ça c’est un investissement. Pas forcément pertinent ni rentable, ça se discute, mais à la base c’est quand même une tentative d’investissement.

Si vous interrogez tous les “nouveaux riches” à Madagascar, je peux vous assurer que ceux qui ont réussi connaissent parfaitement le schéma que je vous décris dans ce article

Peu importe leur “bizina” (business) actuel (en général ils en ont plein) mais au tout début, ils sont passés par ce cheminement là : accumulation de fonds (en se payant par exemple) puis investissements à outrance. L’argent appelant  l’argent, maintenant ils sont milliardaires.

Mais le contexte étant assez versatile à Madagascar, il y a une dernière étape qui est souvent ignorée par ces nouveaux riches à Madagascar (ou ailleurs) : la sécurisation de leur richesse ! C’est formidable de devenir milliardaire, mais encore faut-il pouvoir le rester ? Beaucoup sont redevenus millionnaires, d’où l’impérative nécessité de sécuriser son patrimoine. Nous verrons comment dans un prochain article, car là je viens d’atteindre mes 1500 mots , aïe en 1 heure, mais vous m’accorderez que ça commence à devenir très pointu 🙂

Lire la suiteJanvier 2018 : cette année, je me paie d’abord 🙂 – 3ème partie

A propos de elman

Digital Native
Allez on y croit !

Copyright Actutana Inc. - Tous droits réservés.  © 2018