Situation peste : le BNGRC explique son retard

Dépêche

Le retard proviendrait, selon cette entité, de “la nécessité de traiter les données qui proviennent du Min San“.

Et bien si le BNGRC n’arrive pas à traiter en temps et en heure quelques chiffres, qu’elle lâche l’affaire alors et que le Min San se re-charge de la diffusion des chiffres comme c’était le cas jusqu’à la semaine dernière ,

Je constate simplement que quand c’était le Min San qui diffusait les points, malgré une mise en page selon l’humeur du jour, c’était publié en temps et en heure, il n’y avait pas de chiffres farfelus qui circulaient ici et là dans la Presse nationale.

[poll id=”5″]

Mais si le BNGRC n’arrive pas à sortir les chiffres en temps et en heure, chaque organe de presse va encore y aller de ses chiffres maisons et ça va de nouveau être un désordre indescriptible. Donc un peu plus de diligence et de célérité messieurs dames du BNGRC, la population vous remercie d’avance. A moins que pour des motifs obscurs, la politique de transparence prônée jusqu’ici sur les chiffres n’ait changée ?

Subscribe
Me notifier des
guest
79 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
mclient
mclient
4 années plus tôt

question: pourquoi traiter les données qui proviennent du Min San?

gérard
En réponse à  elman
4 années plus tôt

cette épidémie s’aggrave de jour en jour
le nombre de cas nouveaux (l’incidence) augmente chaque jour
nos “autorités” essayent de brouiller les pistes, c’est un sport national, voire de bousiller l’instrument de mesure ou le rendre illisible
n’empêche, il va bien falloir que, sous la pression internationale, des mesures enfin cohérentes soient prises….

Raditra
Raditra
En réponse à  mclient
4 années plus tôt

traiter au sens “traitement de texte” 🙂

mclient
mclient
En réponse à  Raditra
4 années plus tôt

et il faut deux jours pour taper deux pages?




rafangy
rafangy
En réponse à  mclient
4 années plus tôt

je viens de voir le rapport de situation conjoint n°2 en date du 131017 du bngrc et de l’oms, et le besoin formulé par les lalimanga se chiffre à $9.5millions, seuls $2.8millions sont couverts, ce qui explique donc beaucoup de choses….

hum
hum
4 années plus tôt

mbola nanenjika ny mpiasan ny TIKO izy re a

hum
hum
En réponse à  elman
4 années plus tôt

tsy hay tsony hoe inn no tena priorité an ity fitondrana ity

hum
hum
En réponse à  elman
4 années plus tôt

pour être béatifié en cas de mort par la peste ? 😀




zagasy
zagasy
4 années plus tôt

tape et tape petite main tourne et tourne joli moulin nage et nage petit poisson , mahavalalanina hoy aho

mclient
mclient
En réponse à  zagasy
4 années plus tôt

mahafaty mihitsy raha tsy mitandrina!

barman
barman
4 années plus tôt

Et concrètement, du 13 octobre au 16 octobre, on est passé de : 35 districts touchés à 38 (situation maitrisée an ?) – 610 cas à 805 cas – 63 décès à 74 décès. Et on commence à jouer sur les mots : cas IPM – cas TDR – cas suspects. Et j’ai une question : les chiffres des années d’avant sont-ils cas IPM ou quoi ?

lemaintybe
lemaintybe
4 années plus tôt

Effectivement ils jouent sur les mots, ils ne veulent pas vous dire qu’il y a des porteurs sains et des formes atypiques de la peste, c’est pour cela qu’ils vous avancent le terme “probable” ou “cas suspect”. C’aurait été plus honnêtes de leur part de dire “des cas” tout simplement, un point c’est tout. Rien n’est maîtrisée. Les bonnes idées c’est plutôt du côté du Dr Marius: l’approche communautaire.

mclient
mclient
En réponse à  lemaintybe
4 années plus tôt

les porteurs sains, s’ils existent, ne constituent pas un problème: ils ne sont pas malades et ne sont pas contagieux.

barman
barman
En réponse à  mclient
4 années plus tôt

ah bon ? j’ai du mal à comprendre ! ce ne serait pas juste qu’ils résistent à la maladie ? de là à ce qu’ils ne sont pas contagieux, je ne comprends pas ! on n’a aucun intérêt à les signaler s’ils ne sont ni malades ni contagieux alors




metisse
metisse
4 années plus tôt

C’est juste moi ou ces chiffres portent à confusion?
S’il n’y a que 62 cas confirmés, pourquoi il y aurait 74 morts?

metisse
metisse
En réponse à  elman
4 années plus tôt

En plus, on ne sait pas si tous les cas confirmés sont décédés.
Peut être que l’IPM n’a pas fait toutes les analyses.
Quelle est la différence entre cas suspect et cas probable svp?

mclient
mclient
En réponse à  metisse
4 années plus tôt

1- y a des cas confirmés qui sont guéris
2- l’IPM ne peut analyser que les échantillons qui ont été livrées.
3- cas suspect et probable: je n’ai pas de réponse.

mclient
mclient
En réponse à  elman
4 années plus tôt

bah, vous voyez un mec gisant mort dans la rue. vous pouvez vous assurer rapidement qu’il est mort. mais de quoi exactement? seul l’analyse peut le confirmer.




mclient
mclient
En réponse à  metisse
4 années plus tôt

pour être confirmé, il faut envoyer des échantillons à l’institut pasteur pour analyse. la confirmation ou pas peut arriver plus tard mais la mort, elle, n’attend pas!

mclient
mclient
En réponse à  elman
4 années plus tôt

et surtout respecter le protocole strict. mais je pense qu’ils ont l’habitude de travailler avec rigueur.

metisse
metisse
En réponse à  mclient
4 années plus tôt

Si on fait la somme ça donne 806 et non pas 805!




mclient
mclient
En réponse à  metisse
4 années plus tôt

595+210?

metisse
metisse
En réponse à  mclient
4 années plus tôt

Olutôt : 62 +367 + 377

metisse
metisse
En réponse à  metisse
4 années plus tôt

Plutôt*

kof
kof
En réponse à  metisse
4 années plus tôt

Les cas confirmés ne sont pas tous décédés et les décès ne proviennent pas tous de cas confirmés. Cas confirmés et décès sont deux notions complètement différentes sans aucune relation entre elles.

Les cas confirmés sont des cas où un laboratoire d’analyse a isolé une souche de yersinia pestis sur un échantillon clinique. A ma connaissance seul l’institut pasteur est capable de faire ça à Mada (mais je peux me tromper). Par conséquent il y a très peu de cas confirmés par rapport au total des cas. Le plus important ce sont les cas probables et les cas suspects.

kof
kof
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Ai-je insinué le contraire? Tout ce que je dis c’est qu’il ne faut pas prêter attention aux cas confirmés. Ils ont valeur de confirmation officielle qu’il s’agit bien d’une épidémie de peste.




mclient
mclient
En réponse à  elman
4 années plus tôt

ces chiffres sont disponibles au niveau du minsan. mais pour une courbe, vous pouvez toujours attendre 🙂

rafangy
rafangy
En réponse à  mclient
4 années plus tôt

vous avez confiance aux chiffres du minsan vous? moi pas

mclient
mclient
En réponse à  rafangy
4 années plus tôt

bah, ce sont les seuls chiffres qu’on dispose pour le moment. Notons que ces chiffres présentent uniquement les cas recensés.

kof
kof
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Je suis d’accord mais c’est pas moi qui sors les chiffres 🙂 . Mais à la décharge des autorités malgaches, je pense que la règlementation internationale en matière d’épidémie de ce genre exige qu’on les publie ainsi. Il y a de nombreux publics : experts, personnel soignant, simples particuliers curieux (y compris les journalistes) etc… et le grand public. Ce qui manque ici c’est l’explication par l’état de la signification des chiffres qu’il donne. Mais si ça ne tenait qu’à moi j’aurais donné 2 chiffres au grand public : nombre de cas (suspects + probables + confirmés) et décès. Point.




kof
kof
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Parce qu’encore une fois cas confirmés ce sont les cas où un être humain a vu yersinia pestis de ses propres yeux. Autrement dit très peu de cas. Mécaniquement. Cas suspects et cas probables sont plus parlants.

C’est comme le palu. Il y a les cas suspects de palu, présentant tous les symptômes, mais un cas n’est confirmé que lorsqu’on a isolé le parasite dans le sang du malade.

barman
barman
En réponse à  elman
4 années plus tôt

c’est l’allure où les chiffres gonflent qui me fait flipper le plus ! Ils essaient de “rassurer” avec le % de létalité mais c’est un % très relatif. Par contre le nombre de cas qui augmente de façon exponentielle, c’est là qu’on doit se focaliser si on peut se rassurer

mclient
mclient
En réponse à  barman
4 années plus tôt

ne tenez pas compte des pourcentages. les statistiques ne sont pas valides qu’avec un nombre important de données traitées.

rafangy
rafangy
En réponse à  elman
4 années plus tôt

quand on est habitue a tendre la manche, il n y a pas d irrevencieux!l essentiel c est d avoir le pognon, et l oms a deja donne plus d un million de dollars, mais cela ne suffit pas, il en faut plus!




Jojo
Jojo
4 années plus tôt

1000 d’ici à vendredi donc?

Bob
Bob
En réponse à  Jojo
4 années plus tôt

surment plus tot

mclient
mclient
En réponse à  Jojo
4 années plus tôt

ou plus tôt.

kof
kof
En réponse à  Jojo
4 années plus tôt

Non 1000 c’est demain. Ne vous faites pas d’illusion.

mclient
mclient
En réponse à  kof
4 années plus tôt

personne ne se fait d’illusion. la question la plus pertinente est: que dois je faire pour ne pas attraper cette saloperie? la désinsectisation et l’hygiène ne suffisent pas!




barman
barman
En réponse à  mclient
4 années plus tôt

exact, car les autres ne sont pas sous notre contrôle ! se focaliser sur la désinsectisation est une erreur fondamentale dans une situation où la peste pulmonaire est la plus prépondérante.

barman
barman
En réponse à  elman
4 années plus tôt

on est bien d’accord, mais j’aurais aimé des actions aussi significatives que ces campagnes hyper-médiatisées de désinsectisation et de nettoyage, des actions à la hauteur du rapport pulmonaire/total

mclient
mclient
En réponse à  elman
4 années plus tôt

oui mais pour ça on a fait le nécessaire non?

kof
kof
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Et surtout, en dehors des contaminations inter-humaines, la peste pulmonaire (comme la septicémique) provient aussi de complications de la peste bubonique où la bactérie atteint les poumons du malade et y prolifère.

rafangy
rafangy
En réponse à  mclient
4 années plus tôt

moi aussi j y pense tout le temps! mais je ne trouve pas toujours de reponse




mclient
mclient
En réponse à  elman
4 années plus tôt

ne pas oublier eau et nourriture.

Ianona
En réponse à  elman
4 années plus tôt

ne pas oublier non plus les surchaussures et les combinaisons jetables

mclient
mclient
En réponse à  Ianona
4 années plus tôt

difficile d’en trouver ici. par contre une bonne imperméable ferait l’affaire.

barman
barman
En réponse à  elman
4 années plus tôt

ny mpanampy kilasy mody nomeko congés fa ndrao manahirana. sady eny ambany tanàna no mipetraka izy mantsy ! certes, tsy mifidy groupe social intsony ilay raha fa misy plus exposé que les autres




kof
kof
4 années plus tôt

Il y a 2 cas à Nosy Be selon le graphique. Expliquez-moi comment la peste est arrivé là. Obligatoirement par avion ou par bateau. Ce qui veut dire que tous ceux qui étaient dans l’avion ou le bateau en question sont potentiellement contaminés et sont prêts propager l’épidémie davantage encore. A-t-on essayé de mener une enquête afin de les contacter (si le malade a pris l’avion, on a la liste des passagers de tous les vols)? J’en doute.

kof
kof
En réponse à  elman
4 années plus tôt

C’est qui ranicks et pourquoi il va hurler? 🙂

kof
kof
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Ah oui! 🙂




randria
randria
4 années plus tôt

Le petit reportage de France24 est assez éloquent.
La population qui ne veut pas croire en la gravité de la situation, des agents dépassés limite désabusés et la journaliste qui souligne bien que les autorités sont bien embarrassées par la situation.
Manque plus que Yann Barthes envoie ses reporters et la déchéance sera totale. (surtout qu’il semble bien apprécier nos actuels dirigeants)

mclient
mclient
4 années plus tôt

Source: site web du bngrc
SITUATION GENERALE DE LA PESTE A MADAGASCAR (au 16 octobre)
La situation de l’épidémie de la peste affecte actuellement 38 Districts, qui se trouvent dans
17 Régions de Madagascar.
Généralement, 805 cas de peste ont été notifiés, dont 595 de formes pulmonaires et 210 de
formes buboniques.
Le bilan fait état de 74 décès, avec un taux de létalité national de 9,2 %

SITUATION GENERALE DE LA PESTE A MADAGASCAR (au 17 octobre)
La situation de l’épidémie de la peste affecte actuellement 38 Districts, qui se répartissent
dans 17 Régions de Madagascar. Généralement, 805 cas de peste ont été notifiés, dont :
– 595 de formes pulmonaires ;
– 210 de formes buboniques.
Le bilan fait état de 74 décès, avec un taux de létalité national de 9,2 %
Et bien bravooo: les chiffres sont exactement les mêmes! donc pas de nouveau cas, zéro décès. miracle mon ami!

mclient
mclient
En réponse à  elman
4 années plus tôt

ce sont les situations du 16 et du 17 octobre. la situation du 18 n’est pas encore sortie.




mclient
mclient
En réponse à  elman
4 années plus tôt

pas grave? ça n’entre pas dans le cadre de la diffusion de fausses nouvelles?

Fil info

Voir d'autres articles

Les derniers commentaires