Une semaine à Nosy Be pour 872 000 ar par personne

Une semaine à Nosy Be pour 872 000 ar par personne
Une semaine à Nosy Be pour 872 000 ar par personne

Package une semaine à Nosy Be en chambre standard au Bel Hotel Hell ville.

872 000 Ar par personne 
( Transport terrestre, 6 nuitées à Nosy Be, pension complète, 5 excursions compris)

650 000 Ar par personne pour les personnes véhiculées
(6 nuitées à Nosy Be, pension complète, 5 excursions compris)

Départ le 12 octobre
Retour le 19 octobre

Découvrez Nosy Be en faisant le tour de l’île
Visitez les îles voisines (inclus dans le package)

Nosy Iranja, pour son banc de sable blanc
Nosy Tanikely pour ses poissons
Nosy Komba pour ses lémuriens
Nosy Sakatia pour ses tortues
Réserve de Lokobe pour ses animaux, ne pas oublier la course de pirogues.

Inscription ouverte:

Contact: 032 72 530 86 / 034 91 449 62 / 033 73 626 30

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
7 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
razafi

On encourage le tourisme intérieur! Bravo! Je vous donne 20/20 sur ce coup. En plus c’est attractif.

Batman 2

Essayez quand même de découvrir notre belle île

Batman 2

, c’est vrai que c hors de pris comparé au salaire mais on arrive à « envoyer « 2 ou3 personnes chères dans la famille graces à la solidarité comme les musulmans font quand ils vont à La Mecque

ranicks13

Je vis à Nosy Be depuis le mois d’août et je confirme que c’est vraiment paradisiaque. Non seulement le paysage est magnifique mais le climat est excellent. Quant à la sécurité, c’est vraiment le top. Je rentre à pied quasiment tous les soirs vers 23 h et il n’y a aucun souci. En ce qui concerne la propreté, on n’a pas l’impression d’être à Mada, notamment en centre ville. Et les gens sont très disciplinés: par exemple, on ne traverse que dans les passages zebrés et les vaoitures et bajaj s’arrêtent d’eux-mêmes quand il y a 4 ou 5 personnes qui attendent des deux côtés du passage. On voit bien que ce n’est pas corrompu par la pensée des madinika et des « amabany tanaan »

ACTUTANA